lundi 29 septembre 2014

Le contrat



Mon papa est dans tous mes fantasmes, ou presque. Je vous en ai déjà raconté deux, en voici un autre...

Un matin au petit-déjeuner, papa nous dit qu’il espère conclure un gros contrat, que la partie est loin d’être gagnée, que ça va être dur et qu’il va mettre toute la sauce pour que l’homme qu’il doit recevoir après-midi ne reparte pas sans avoir signé le contrat. Il nous demande de croiser les doigts pour que tout se passe bien en nous disant que, s’il emporte le marché, il nous fera une belle surprise.

Cet après-midi-là, j’apprends que le prof qu’on doit avoir pour les deux dernières heures est absent et qu’on peut retourner chez soi plus tôt. Je me dis que c’est un jour de chance et que ça doit être de bon augure pour le contrat de papa. Je me dépêche de rentrer pour savoir si le rendez-vous de papa s’est bien passé.

A peine la porte de la maison franchie, j’entends ce qui me semble être des petits cris dans le bureau de mon père. En tendant l’oreille, je perçois que ce sont plutôt des gémissements. Un doute m’envahit, j’ai un mauvais pressentiment : Papa a perdu le marché et il est effondré. Je me dirige vers la porte de son bureau pour aller le réconforter. J’entends alors que papa est en train de râler. Convaincu qu’il a fait un malaise, je me précipite à l’intérieur de la pièce sans prendre le temps de frapper à la porte. Je m’arrête net comme pétrifié…


Papa est couché sur son bureau, complètement nu, le regard fixé sur le plafond.

Entre les jambes de papa et les tenant relevées sur ses épaules, un autre homme, complètement nu lui aussi, est en train d’enculer mon papa.

Surpris par mon irruption, le bonhomme me regarde fixement puis, après un bref instant, me fait un clin d’œil. C’est un bel homme au corps parfaitement dessiné et à l’allure virile. Il doit avoir quelques années de moins que mon père, 30 ans au grand maximum.

Papa met un peu plus de temps à réagir. Il se redresse et tourne la tête dans ma direction en balbutiant des mots à peine compréhensibles pour m’expliquer que ce n’est pas ce que je crois et qu’il m’expliquera plus tard. Puis, reprenant de l’assurance, il me demande ce que je fous là et pourquoi je ne suis pas au collège. Sans attendre ma réponse, il m’ordonne sur un ton furieux de filer dans ma chambre et de ne plus le déranger.

L’homme donne une grosse claque sur les fesses de mon père en lui disant :
- Tais-toi, il n’y a aucune raison de te fâcher comme ça sur ce garçon. C’est ton fils, je suppose. Il est très mignon. Qui te dit qu’il a envie de partir ? Je parie qu’il meure d’envie de rester. Pourquoi veux-tu qu’il aille dans sa chambre ? Pour aller se branler en pensant à ce qu’il a vu ici ?
Il me regarde avec un grand sourire en me disant :
- C’est bien ce que tu vas faire si tu monte dans ta chambre ? Tous les gamins de ton âge sont des branleurs. Démens-moi si je me trompe. Il y a mieux à faire ici, il est temps que tu apprennes la vraie vie. Ferme la porte et sois plus malin que ton père, ferme-là à clé, puis approche et déshabille-toi. Je suis sûr que tu bandes déjà.

En effet, je bande déjà. J’obéis docilement à tout ce que m’ordonne cet homme, en pensant que je ne dois surtout pas le contrarier si je veux aider mon papa à emporter le marché qu’il est en train de négocier.

Quand je suis complètement nu, je m’approche du monsieur qui prend ma bite en main et commence à la caresser. Il me dit que je peux aussi toucher la sienne, ce que je ne me prive pas de faire. Il a un beau sexe qui réagit positivement à mes caresses. Il me demande de lui montrer mon cul pour qu’il puisse vérifier s’il est aussi beau que celui de mon père. Il me demande de me pencher sur celui de mon père et de jouer sur son anus avec mes doigts pour le garder bien ouvert. Il me dit que je peux aussi le lécher et jouer avec ses couilles et sa bite. Voyant que j’hésite à faire tout cela, il me dit qu’il va me montrer comment je dois m’y prendre. Après m’avoir montré, il me demande de faire à mon papa la même chose que ce qu’il vient de faire. Il me demande de me pencher et de lever mon cul pour qu’il puisse bien s’en occuper.

Papa proteste et supplie l’homme d’arrêter car ce sont des choses qu’un père et un fils ne peuvent pas faire ensemble. Mais l’homme ne veut rien entendre et me dit que je peux continuer. Je ne me fais pas prier pour lécher consciencieusement l’anus de papa en lui branlant la queue qui bande de plus en plus fort. L’homme fait la même chose avec moi et c’est très agréable. Je bande moi aussi très fort.

L’homme se relève et nous dit que nous allons lui permettre de réaliser un vieux rêve : voir un père et un fils qui baise ensemble. Il me demande de me redresser et d’approcher ma bite face à l’anus de mon papa. IL m’aide à prendre la bonne position. Puis, en me donnant une grande claque sur les fesses, il me dit qu’il ne reste plus qu’à enfoncer ma bite d’un coup sec.

Et hop ! Voilà ma bite enfoncée complètement dans le cul de papa qui me dit :
- Je t’aime mon fils.
Je lui réponds :
- Moi aussi papa, je t’aime très fort.

L’homme vient ensuite se placer derrière moi, met sa bite sur mon anus et me l’enfonce dans le cul d’un cul sec. Commence alors de longs vas-et viens de sa bite dans mon cul et de la mienne dans celui de mon père. Coincé entre l’homme et papa, je n’ai qu’à me laisser entraîner par le mouvement. L’homme me dit de branler papa. Ce que je fais avec beaucoup de plaisir.

Le manège continue ainsi jusqu’au moment où nous jouissons tous les trois. Les grosses giclées de sperme que papa expédie partout me font immédiatement juter dans son cul et aussitôt après, je sens que le mec m’inonde le cul.

L’homme est satisfait et dit à papa qu’il vient d’emporter le marché et qu’il aura aussi tous les suivants à la seule condition que j’assiste chaque fois à la signature du contrat.

Ce n'est qu'un fantasme mais qu'est-ce que je me suis branlé en y pensant !

  • Que pensez-vous de mes fantasmes ? Souhaitez-vous que j'en raconte d'autres ? 

20 commentaires:

  1. t'as des desirs très intenses! quel dommage qu'ils ne désirs ne peuvent être réalisés!
    merci pour ton comentaire ici:
    http://menforxersex.blogspot.it/2014/09/gay-lucky-andrew-christians-gay-pride.html
    et .. as-tu reçu mon mail?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux pas réaliser mes désirs avec mon papa, je m'en suis fait une raison, mais rien ne m'empêche d'essayer de les réaliser avec d'autres en pensant à mon père :)
      Merci pour ton commentaire.

      Supprimer
  2. Bonsoir bel Homme

    Bonheur suprême de lire tes récits après une dure journée de travail

    Tu sais avec grâce fidéliser et captiver ton auditoire

    Belle et douce soirée - Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Devon.

      Je suis content de savoir que mes récits te plaisent et te distraient après une dure journée de travail.

      Bisous.

      Supprimer
  3. Voilà un fantasme bien excitant. J'imagine qu'on pourrait le réaliser en jeu de rôle. je prends celui du papa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis content d'apprendre que le plan te plait. J'espère qu'on pourra le réaliser.

      Supprimer
  4. On le fera avec parrain quand tu viendra chez nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je compte bien y aller un jour ou plutôt tout un weekend.

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Merci mais ce n'est qu'un fantasme malheureusement.

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Oui, c'est un peu le rôle de mes fantasmes. Je les imagine pour me faire bander quand je suis tout seul. Tant mieux s'ils peuvent aussi faire bander d'autres mecs :)

      Supprimer
    2. Tu y excelles!!!
      Je serai bien curieux et gourmand de te découvrir en train de bander ;-)

      Supprimer
    3. Tu ne te contenterais pas de me voir bander si je comprends bien, tu la prendrais aussi tout d'abord en bouche e ensuite dans le fion !

      Supprimer
    4. J'y compte bien de t'offrir une fellation aussi bonne que possible avant que tu viennes à me pénétrer le fion comme tu l'écris si bien!

      Supprimer
  7. Superbe récit, j'ai 69 ans et je bande comme un jeune en lisant et imaginant la scène de ce récit. Merci çà fait du bien au moral

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Serge et bienvenue parmi nous.

      Ton âge st tout un programme qui mérite d'être fêté tous les jours <3

      Merci pour ton message.

      A bientôt - Bisous.

      Supprimer
  8. Hummm sympa comme fanstasme hâte de lire les autres , Sam

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sam.

      Merci d'aimer ce récit. J'espère que les autres fantasmes te plairont autant.

      Bon dimanche - Bisous.

      Supprimer