lundi 20 octobre 2014

Le père se fait niquer par son fils après l'avoir sucé


- Oui, fils, voici le lien !


Comme vous étiez tous d'accord la dernière fois pour que le fils encule son père, nous remettons ça aujourd'hui. Tout commence par des bisous et des caresses, mais le père s'intéresse très vite à la bite de son fils et commence à le sucer.

Je ne sais pas si c'est vraiment un père avec son fils, un oncle avec son neveu, un grand frère avec son petit frère, un mec avec son jeune voisin ou des acteurs payer pour baiser ensemble. Peu importe. Après tout, chacun peut imaginer ce qu'il veut selon ses fantasmes.

46 commentaires:

  1. Il y a un peu plus d'une vingtaine d'années mon grand-père m'a fait goûter à sa bite (juste une fellation). Il m'a dit qu'il m’apprendrait plein d'autres choses quand on aurait un moment tranquille. Il est mort 3 jours après écrasé par son tracteur. D'après vous c'était une punition ou la fatalité ?
    En tous les cas, je suis quand même homo maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce ne peut en aucun cas être une punition. Si c'est arrivé 3 jours après la fellation, c'est un pur hasard, une regrettable fatalité et un mauvais coup du sort pour toi qui n'a pas pu profiter de l'initiation que ton grand-père voulait te donner.

      Supprimer
    2. Salut Benje. Merci pour ton témoignage.

      C'est très excitant de penser que ton grand-père t'a fait goûter sa bite et qu'il aurait pu faire plus avec toi. C'est pas de chance qu'il est mort trop tôt pour ça. Ca a dû te faire un fameux choc.

      Pourquoi voudrais-tu que ce soit une punition ? C'est un accident comme il en arrive malheureusement tous les jours mais ça n'a rien à voir avec ce que vous avez fait.

      Supprimer
    3. Si je pose la question, c'est que j'étais très jeune à cette époque (12).

      Supprimer
    4. Non ton âge n'a rien avoir avec ça rassure-toi.

      Supprimer
    5. Tu étais sans doute un peu trop jeune pour cela et ton grand-père n'aurait certainement pas dû t'entraîner dans ces jeux aussi tôt. Cela dit, il n'y a aucun lien de cause à effet entre cela et son accident mortel. Tu n'as pas à culpabiliser. Tu n'es en rien responsable. Vis pleinement ton homosexualité sans te soucier du passé.
      Tu es attiré par les hommes qui te rappellent ton grand père ?

      Supprimer
    6. Salut, c'est Benje de retour après 4 jours (trop courts) de vacances à Malaga chez un ami.
      Merci pour vos réactions à mon message.
      En fait je ne culpabilise pas et ne me sens pas responsable. Je n'avais pas à l'époque recherché ce qui est arrivé avec mon grand-père. Je me demande juste ce qu'il serait arrivé par la suite si l'accident n'avais pas eu lieu. Aurais-je été l'amant de grand-père ? Où l'aurais-je dénoncé ?
      En vérité j'avais détesté le sucer, moi qui adore ça aujourd'hui.
      Je n'en ai jamais parlé à personne avant. C'est mon secret.
      Au sujet de mon homosexualité, je la vis super bien, je m'éclate. Mais je ne pense pas qu'elle soit lié à l’expérience avec Papi.
      Et non, je ne recherche pas mon grand-père dans les hommes avec qui je couche. Il peuvent être plus âgés que moi, voire beaucoup plus âgés que moi, mais il peuvent aussi être de mon âge ou à peu près ou alors plus jeunes que moi. Je n'ai pas de critères d'âges pourvu qu'ils aient une tête sympa et qu'ils fonctionnent selon les mêmes critères de baise que moi.
      Salut à tous et à bientôt. J'adore ce blog.
      Au su

      Supprimer
    7. Merci, Benji, pour ces précisions.

      Je note que tu avais détesté sucer ton grand-père. Tu n'en as donc retiré aucun plaisir et ça ne t'as pas laissé un bon souvenir. Kalinours a donc raison de dire que ton grand-père n'aurait pas dû t'entraîner dans ces jeux-là.
      Comme le dit ailleurs Xersex, une relation ne peut se faire que s'il y a de l'attirance de part et d'autre, que si les deux partenaires le souhaitent, ce qui n'était manifestement pas ton cas.
      Comme en plus ton grand-père était beaucoup plus âgé que toi et que tu étais trop jeune pour pouvoir lui désobéir, on peut dire que ton grand-père a abusé de toi. Dans ce cas, je retire ce que j'ai écrit plus haut. Tu n'aurais certainement eu aucun plaisir si ça avait pu aller plus loin avec lui et tu t'en serais sans doute sorti beaucoup plus mal.
      Je suis heureux de savoir que cette fellation que tu as dû faire sans en avoir envie n'a pas laissé trop de séquelle et que tu peux maintenant bien vivre ton homosexualité.

      Je suis heureux de savoir que tu aimes le blog. Merci.

      Bisous et bonne semaine.

      Supprimer
  2. c'est très erotique d'imaginer le sexe père-fils: il serait bien plus piquant!!!! W l'inceste!!!
    mais moi j'aimerais faire l'AMOUR avec un frère, pour faire quelque chose de piquant! Mais je n'ai pas de frères.

    Mon dernier post:
    http://menforxersex.blogspot.it/2014/10/amazing-wonderment-emerveillement.html

    bonne journée mon ami aux desirs incestueux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut combiner les deux le sexe père-fils et le sexe entre frères. Il suffit de faire un trio avec un père et deux fils. Quand on n'a pas ça sous la main, il faut faire un jeu de rôle :)

      Bonne journée - bisous.

      Supprimer
  3. Bonjour Damien ,

    Merci pour ces gourmandises matinales ....miam

    Belle journée et agréable semaine - Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Homme qui embellit l'Homme.

      C'est un plaisir de publier tout ça.

      Bonne journée - Bisous.

      Supprimer
  4. Pour moi, c'est le père et le fils. il y a beaucoup de tendresse dans leurs rapports et la situation est très excitante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a de l'amour, des caresses et du sexe :)

      Supprimer
  5. je faisais souvent l'amour avec mon papa. d'habitude c'était lui qui me baisait mais je l'ai aussi baisé quelques fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi tu ne le fais plus avec ton papa, il ne veut plus ? C'est dommage d'arrêter quand on a ce privilège de partager une relation incestueuse avec son géniteur (ce qui n'est pas mon cas malheureusement).

      Supprimer
    2. parce que mon papa est mort, c'est pour ça que je suis allé vivre avec mon parrain parce que ma mère ne voulait pas de moi et c'était trop difficile chez mes grands parents, ma grand mère pleurait tout le temps et mon grand père a dit que ce n'était pas une bonne ambiance pour moi.

      Supprimer
    3. avant de mourir mon père avait aussi écrit une lettre à mon parrain pour lui demander de s'occuper de moi comme si j'étais son propre fils, il lui avait dit que j'étais le fils qu'il aurait voulu avoir avec lui

      Supprimer
    4. Bonjour Chris et merci pour ta visite et ton petit message.
      Merci à toi, Logan, pour ta petite confidence et d'avoir répondu à Chris.
      Tout cela montre que j'ai eu raison d'ouvrir ce blog qui suscite pas d'intérêt pour la thématique abordée.
      Bisous à vous deux.

      Supprimer
  6. J'avais eu des relations homos avant surtout en tant qu'actif (mais aussi en tant que passif pour essayer). Mais je ne me suis vraiment considéré comme pédé que lorsque je me suis fait mettre pour la première fois par mon propre fils. C'était l'extase (Axel, mon fils, est un très bon coup). Avant je me considérais comme un hétéro ayant des relations homos de temps en temps juste pour le fun et pour palier au manque d'entrain sexuel de mon épouse que je trompais aussi avec d'autres femmes.
    Aujourd'hui j'en ai terminé avec les femmes définitivement. Je vis en couple avec un gars de mon âge et Axel et son copain partagent parfois nos jeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Etienne.

      Merci pour ton témoignage très intéressant. Si tu souhaites nous en dire plus sur ta relation avec ton fils, dans quelle circonstance ça a commencé, qui en a pris l'initiative, ... mais aussi sur vos parties à quatre avec ton ami, ton fils et son ami, tu peux m'envoyer ton récit pour que je le publie dans un article. Tout cela peut bien entendu se faire dans l'anonymat (avec des prénom d'emprunt par exemple).
      Il y a un lien avec mon adresse mail sur mon profil Blogger et tu peux aussi utilisé le formulaire de contact qui se trouve à droite sur le blog.
      Bonne journée et bisous à toute ta famille.

      Supprimer
    2. Etienne, ton histoire m'interpelle, elle me fait penser à la mienne car si je suis maintenant homo (je vis en couple moi aussi) c'est grâce à mon fils. Les différences avec toi sont que je n'avais pas eu ce genre de relation avec des mecs avant et que je n'ai pas de relation sexuelle avec mon fils (je ne suis pas contre l'inceste, je trouve cela beau quand tout le monde est d'accord).

      Supprimer
    3. Merci pour ton message, François. Veux-tu dire que c'est ton fils qui t'a aidé à comprendre que tu étais homo ?

      Supprimer
    4. C'est exactement cela. Je suis un ex hétéro marié et divorcé 2 fois. Ma 1ere femme est la mère de ma fille ainée et de mon fils. On a divorcé parce que nous n'avions plus rien à faire ensemble et que nous en étions conscients tous les 2. Après j'ai eu des aventures avant de rencontrer ma 2eme femme. Avec elle tout se passait bien avant le mariage et les 2 premières années suivantes. Après elle s'est monté sous son vrai visage, une vrai chieuse fouteuse de merde. Donc 2eme divorce.
      Un jour je suis passé chez mon fils, qui est homo, pour lui annoncer que je divorçais de sa belle-mère (qu'il n'a jamais apprécié). Son copain était là. J'ai dit que je n'avais pas de chance avec les femmes. Mon fils, en riant, m'a répondu que je devrais me reconvertir avec les mecs. Cela m'a fait rire sur le coup mais je ne sais trop pourquoi je n'arrêtais pas de repenser à sa réplique par la suite.
      Quelques mois plus tard, mon 2eme divorce venait d'être prononcé je suis invité chez mon fils et son copain qui, entre temps, s'étaient mis à vivre ensemble. Il y avait plusieurs invités, tous homos mais cela ne me dérangeais pas. Je connaissais déjà certains amis de mon fils. J'étais le plus âgé de l'assemblé. La soirée était très sympa. Mon fils a parlé de mon divorce et a dit à ses amis qu'il m'avait conseillé de me reconvertir dans les mecs. Je ne savais pas qu'il s'en souvenais. Tout le monde a bien rit.

      Supprimer
    5. (Je ne savais pas si tout aller rentrer)
      La soirée terminée, mon fils m'a demandé de ramener un des invités, Lionel, chez lui. J'ai accepté. En fait, tout était manigancé pour que je puisse me retrouver seul avec Lionel. Je ne le savais pas bien sûr à ce moment là. Arrivé chez Lionel, il m'a proposé un dernier verre, j'ai accepté. On a parlé beaucoup et il est revenu sur le sujet qui avais fait rire tout le monde, ma reconversion gay. La discussion est donc parti sur l'homosexualité. Il m'a félicité pour avoir très bien accepté celle de mon fils. J'ai répondu que c'était normal lorsque on aime ses enfants. Il m'a dit que pour lui l'acceptation par ses parents avait été très difficile.
      Finalement, Lionel et moi avons couché ensemble. Le lendemain matin, il m'a avoué être attiré par moi depuis un certain temps déjà et avoir monté le stratagème avec mon fils et son copain.
      Quoi qu'il en soit, Lionel et moi vivons ensemble ouvertement depuis 5 ans. Situation très bien accepté par mon fils évidemment, mais aussi par ma fille qui est pourtant à peine plus jeune que Lionel. Elle a 28 ans, Lionel 30 ans. J'ai moi-même 54 ans. Mon fils a 25 ans et son copain 28 comme ma fille.
      J'envisage un troisième mariage, avec Lionel maintenant que l'on peut.

      Supprimer
    6. J'ai oublié de préciser que je n'avais jamais eu de relations homos avant Lionel et je n'ai pas de relation incestueuse avec mon fils. Je n'ai rien contre l'inceste gay, je trouve que cela peut être beau. Par contre je n'aime pas l'inceste entre homme et femme genre père-fille, oncle-nièce, etc...
      Mais j'ai quand même eu des relations avec d'autres mecs depuis pour voir. Je dois dire que je suis très bien comme ça. Lionel et loi c'est du solide.
      Merci, salut

      Supprimer
    7. Merci pour ton témoignage, François. C'est une très belle histoire et, si tu le permets, je la publierai prochainement dans un article car tout le monde ne vient pas toujours lire les commentaires.

      Supprimer
    8. François N est ipechanceux!!!

      Supprimer
    9. Je suis d'accord avec toi, Steve, François a beaucoup de chance d'avoir rencontré cet ami avec lequel il vit et d'entretenir une aussi belle relation de complicité (non sexuelle) avec son fils. J'en suis heureux pour lui et, si j'ai abandonné l'idée d'avoir des relations sexuelles avec mon père, j'aimerais avoir la même complicité avec mon père que celle qu'il a avec son fils.

      Supprimer
  7. J'ai adoré le plan monté par Lionel, ton fils et son copain. Il a bien fonctionné puisque apparemment tu es heureux en couple avec Lionel. Cela doit être sympa niveau complicité père-fils d'être gay tous les deux même si vous n'avez pas de relations sexuelles ensemble.
    Biz à toi et Lionel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un plan qui a bien fonctionné, en effet. J'ai moi aussi beaucoup aimé cette complicité.

      Merci pour ta réaction d'hier et le soutien que tu m'as apporté suite au message du troll.

      Bisous.

      Supprimer
    2. Merci Corentin
      Effectivement, la complicité avec mon fils existait déjà avant mais elle a pris encore plus d'importance (dans tous les domaines) depuis que je vis moi-même en tant qu'homo. Ce qui est génial et bizarre à la fois, c'est que l'on peut parler de choses intimes dont nous n'aurions pas parlé auparavant ou du moins de manières plus approfondies que maintenant.
      Je te souhaite le même bonheur.
      Nous t'embrassons

      Supprimer
    3. Merci, François.
      Je comprends qu'entre un père et un fils qui sont tous les deux homo, le courant peut plus facilement passer et on peut parler plus librement vu qu'on vit plus ou moins la même chose.
      Bonne semaine - Bisous.

      Supprimer
    4. C'est tout à fait ça ! Je peux même te donner un exemple :
      J'ai eu une conversation avec mon fils sur le plaisir ressenti pendant une sodomie passive.
      Jamais avant ma conversion à l'homosexualité il ne me serait venu à l'idée de parler avec lui de ce que je ressentais pendant un acte sexuel et il ne m'aurais pas donner son propre point de vue sur la question. On dirait que tout devient possible depuis que je suis gay comme lui puisqu'il l'était avant son père.
      Il y a d'autres exemples comme la fois où il m'a confié être accroc au sperme et apprécié les plans uro.

      Supprimer
    5. François je viens de lire ton histoire.
      J'ai bien rit lorsque tu parles de ta 2eme épouse comme "d'une vrai chieuse fouteuse de merde".
      J'ai eu la même en couleur. Je pense que si je suis pédé aujourd'hui c'est à cause (ou grâce ?) à mon ex femme qui a commencé à me faire chier dès qu'elle a eu la bague au doigt et jusqu'à notre divorce 7 ans plus tard. Vous ne pouvez pas imaginer ce qu'elle m'a fait subir en 7 ans. Elle m'a tout fait, je vous dit pas l'ambiance à la casbah.
      Résultat j'ai fini pédé. Mais je vous rassure cela me convient très bien.
      Et dire qu'avant de me marier je n'avais jamais penser à faire du sexe avec un mec. Quelle perte de temps !!!

      Supprimer
    6. Salut Marc
      Je suis curieux d'en savoir plus, es-tu certain ne pas avoir eu des tendances homosexuelles avant et que tes problèmes avec ta femme (je te plains de ce que tu as subi) n'ont fait que réveiller ces tendances ?
      Tu sembles être heureux maintenant et c'est bien.
      Je t'embrasse

      Supprimer
    7. Merci, François, pour ces précisions. Tu es un père formidable. J'aimerai avoir la même complicité avec mon père que celle que tu as avec ton fils mais, malheureusement, mon père n'est pas homo et ce ne sera jamais possible de pouvoir parler aussi facilement de sexualité avec lui.

      Supprimer
    8. Hello, Marc. Tu as été courageux de rester avec cette mégère pendant 7 ans. Finalement, son seul mérite est de t'avoir fait découvrir (bien malgré elle je suppose) les plaisirs du sexe entre mecs :)

      Supprimer
    9. Bonjour Marc
      Je pense à te lire que ce que tu as vécu a été plus difficile que moi avec ma seconde épouse même si elle était vraiment pénible.
      Mais cela est derrière nous à présent. Tout comme moi, tu sembles avoir trouvé un équilibre dans ta nouvelle sexualité. As-tu comme moi rencontrer l'amour avec un mec ? Tu n'en parles pas et je me posais la question.

      Supprimer
    10. Salut Corentin, Salut François,
      Non je ne me sentais pas du tout homo avant c'est vraiment mon mariage qui m'a dégouté des femmes d'autant plus que je subissais ma femme mais aussi ma belle-mère qui était en plus notre voisine et qui était tout le temps fourrée chez nous à faire chier.
      C'est pour cela qu'un jour, j'ai poussé la porte d'un bar gay de la ville voisine pour voir autre chose. J'y ai rencontré un mec et cela m'a plu. Et je suis très bien homo, je regrette juste de ne pas avoir connu ça avant.
      Par contre pour répondre à François, non, je n'ai pas rencontré le grand amour. J'ai eu des copains mais ça n'a pas tenu.
      J'espère avoir répondu à vos questions. A bientôt. On se sent bien ici.

      Supprimer
    11. Bonjour Marc
      Merci pour ta réponse. J'ai une autre question pour toi.
      Étais-tu encore marié ou déjà divorcé lorsque tu as été dans ce bar gay pour la première fois ? Dans quel état d'esprit étais-tu à ce moment là ? (je sais ça fait deux questions, excuse moi)
      Bisous

      Supprimer
    12. Salut Corentin. J'avais déjà quitté ma femme mais le divorce n'était pas encore prononcé quand je suis allé dans ce bar.
      Pour l'état d'esprit, j'étais lessivé par mon mariage. Je ne supportais plus ma femme, ma belle-mère et à cause d'elles on peut même dire les femmes en général. J'avais envie d'autres choses, me réconfortais dans une ambiance de mecs, alors je suis allé dans ce bar. Je ne suis pas sûr d'avoir eu l'envie d'un plan cul avec un gars au moment où j'ai poussé la porte. Mais quand je me suis fait draguer par le mec et bien je me suis laissé faire et j'ai aimé. Et comme je l'ai déjà dit, je regrette de ne pas avoir connu cela plus tôt dans ma vie. Mais je persiste à dire que mon homosexualité est venu de ce que j'ai vécu avec ma femme. J'en suis persuadé.
      A bientôt

      Supprimer
  8. Quel blog a succès à la vue de tous ces témoignages fort mérités pour la qualité de ton article!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, il y a beaucoup de témoignages intéressants dans les commentaires. C'est la raison pour laquelle j'ai décidé de les publier progressivement dans les articles.

      Supprimer
  9. je n'ai jamais eu de fantasmes sur mon père, mes grand-père, ou mes fils ! père-fils, c'est un peu difficile, et rare ? j'ai connu un homme divorcé, 5 enfants, qui sortait souvent avec des jeunes mecs. il avait une relation avec un jeune pendant plusieurs mois. quelque temps plus tard, une de ses filles lui dit qu'elle a un ami, elle va se marier, elle lui présente son chéri, c'était l'ancien amant du père ! ils n'ont rien dis, coincé, impossible de provoquer le bazard dans la famille ! ils sont mariés depuis 15 ans, mais préparent maintenant le divorce ! je lui dis " bien, tu va te remettre en couple avec lui, pas besoin de le présenter, toute la famille le connait " !
    on ne connais pas tout les petits secrets de famille, hétéros, comme homos ! pour que mes fils me connaissent mieux, j'ai écrit un livre autobiographique = Badinguet, une vie et tant de secrets, visible sur les sites commerciaux du net.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Badinguet. Merci pour ta visite et ton message.

      Je ne sais pas si les fantasmes incestueux sont rares ou pas. J'ignore d'ailleurs s'il existe des statistiques sur le sujet, si des enquêtes ont été menées et, dans l'affirmative, avec quel sérieux scientifiques. Les fantasmes, quels qu'ils soient, sont des sujets très intimes sur lesquels on ne se confie pas aisément et encore moins à visage découvert, a fortiori quand il s'agit de fantasmes incestueux. La concrétisation de ces fantasmes dans la réalité doit sans doute être rare mais cela arrive. Le tabou sur la question est tel que ça doit effectivement être difficile à vivre et en tout cas de façon cachée.

      Le témoignage que tu apportes concernant cet homme qui avait eu une aventure avec celui qui devait devenir le mari de sa fille va dans le même sens que le témoignage apporté hier par Sam sur l'article du dimanche 7 décembre. (zobapapa.blogspot.com/2014/12/amoureux-du-pere-de-mon-ami-denfance.html?showComment=1418917793780#c3042755813608815956)

      Bonne soirée et bon weekend.

      Supprimer