dimanche 23 novembre 2014

Papa m'a honoré



XXa, Vicomte de l'amour, nous a tout d'abord raconté comment il aimait se masturber en sentant un slip de son papa.
Il nous a ensuite expliqué comment il était devenu l'amant de son oncle et comment il avait passé ses vacances avec lui.
Il nous dit aujourd'hui comment ses relations sexuelles avec son père ont commencé.
Je le remercie pour tous ces récits tellement excitants.
vvvvvvvvvv

Ma mère très férue de ski s'était fait une entorse compliquée du genou. Entre l'opération, la consolidation et la rééducation, elle serait absente de la maison pour une durée de 3 mois.

Ainsi, je me retrouvais seul à la maison avec mon père dont j'avais toujours le béguin.

Un samedi matin, la maison était calme, pas de bruit ; sans me faire remarquer, je vais donc dans la salle de bain à la recherche du slip de papa de la veille pour me soulager.

Une fois mon larcin fait, je me mets à poil, le slip de mon père sur la tête afin de humer ses senteurs magiques, et je me masturbe avec délice, les yeux fermés, imaginant être au pied de mon père en train de lécher sa bite reproductrice dont je suis issu.

Tout à coup un bruit me sort de mon rêve pornographique et me rappelle à la réalité. J'avais oublié le loquet de la porte et mon père est là à m'observer.

Mais qu'est-ce que tu fais mon cochon ? Me demande-t-il
PAPA !!!
Ah, je comprends mieux pourquoi la dernière fois il y avait des gémissements suspects dans la salle de bain !
Je peux t'expliquer papa.
Oh mais c'est très net. Monsieur aime les odeurs de son père.
Oui papa.
Ça dure depuis quand ?
Une bonne année.
Mais qu'est-ce qui te plait dans les odeurs de papa ?
J'aime sentir le bon mâle.
Ah, ok ! (là, j'observe que mon père en slip bande) oui mon fils j'aime cette idée.
Papa tu m'en veux ?
Non, mais viens me voir (moi aussi je bande), tu es vraiment en forme mon fils.
Toi aussi apparemment.
Viens, approche, mets-toi à genoux et sens mon slip.
Papa, hummm, il sent bon. Je peux lécher ?
Vas-y.
Oh, mais tu mouilles ! C'est bon ! hummmm !
Tu peux enlever mon slip si tu veux (et là une magnifique bite de 20 cm est libérée). Aller, fais-toi plaisir !!!!
Oh papa, elle est pareille que celle de tonton.
Quoi ?
Ben oui, cet été tonton et moi on a baisé.
Il t'a dépucelé ?
Oui. C'était bon. Regarde !! (je me lève, me penche et lui montre mon anus accueillant).

Il me prend par le bras, me serre contre lui et se penche pour m'embrasser. Nos bouches se rencontrent et nos langues se mélangent, nos bites se touchent, sa poitrine velue se frotte à mon torse imberbe. Il me soulève de ses bras puissants, mes bras se mettent autour de son cou, mes jambes autour de sa taille, sa bite passe sous mes couilles, je suis littéralement collé à lui. Nous sortons de la salle de bain dans cette position et allons dans la chambre parentale.

Une fois dans la chambre, il me dépose sur le lit sur le dos, viens s'allonger à côté de moi et me dit : «  on va faire l'amour !! »
Oh oui papa !
Il m'embrasse à nouveau, il se rapproche de moi et vient entre mes cuisses. J'accueille son corps puissant, viril et sexy. Il bande et moi aussi, nous frottons nos sexes l'un contre l'autre, son regard est pervers mais je m'abandonne à lui.
J'écarte largement mes cuisses, sa bite trouve le chemin humide de mon cul et il s'y enfonce sans résistance, je sens la progression de la bite paternelle en moi, hummm que c'est bon !!!
Mes gémissements ne laissent aucun doute sur le plaisir ressenti.
Mais, qu'il est bon ton cul mon chéri, dit papa, tonton a dû se régaler. En tout cas, il a fait du bon boulot car le chemin est tout tracé.
Tu sais, il m'a tout appris.
Je n'en doute pas (mon père m'embrasse).
Papa, je sens tes couilles contre mon cul.
Tu aimes ?
Oh oui

Mon père commence son va et vient, sa bite est chaude et ses mouvements puissants, son torse large et velu frotte ma poitrine, il accélère, je gémis de plus en plus. Ma bite est prisonnière entre ses poils, son regard est plein de luxure. Par moments, nos langues jouent ensemble.
Oh, c'est bon mon chéri !
Oui, c'est comme ça que tu m'as fait !!!
Oui mon chéri !

Mon père accélère encore. Mes jambes sont autour de sa taille, mes bras enlacent son cou. A chaque assaut, mon corps se soulève et je gémis.
Je sens que le corps de mon père se raidit, le mien aussi et, dans un double cri de plaisir, nous éjaculons ensemble, lui en moi et moi sans me toucher. Ce moment est scellé dans un baiser torride. Papa vient de m'honorer. Nos deux corps sont parcourus de spasmes de voluptés, nous restons collés l'un à l'autre un moment, puis nous décidons d'aller prendre une douche afin d’effacer la sueur de notre amour.
Enfin, je viens de vivre un moment solennel, c'est comme une deuxième naissance.
Sous la douche nos marques d'affections ont été constantes. Après ça, nous avons encore fait l'amour jusqu'au retour de ma mère. D'ailleurs, cela n'a pas empêché mon père de me faire l'amour quand il en avait l'envie, mais c'est une autre histoire.

vvvvvvvvvv

Si vous souhaitez aussi témoigner sur ce blog de vos relations ou de vos fantasmes avec un homme de votre famille, ou avec un homme plus âgé ou plus jeune que vous qui pourrait être votre père ou votre fils, vous pouvez m'envoyer un message à l'aide du formulaire qui se trouve à droite ou du lien E-mail qui se trouve sur mon profil Blogger.

Je vous souhaite un bon dimanche !

27 commentaires:

  1. penser que ce est réellement passé, me fait délirer !!!

    bonne dimanche avec mon dernier post:

    http://menforxersex.blogspot.it/2014/11/jude-and-zero-relationship.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé, c'est qu'il s'en passe des choses qu'on ne soupçonne pas dans les chaumières !

      J'espère que tu as passé un bon dimanche avec de bons plans sexes.

      Bisous.

      Supprimer
  2. Merci à toi de retranscrire l'expérience du Vicomte de l'amour!

    Bonne fin de weekend!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les témoignages sur les expériences et les fantasmes des uns et des autres sont toujours les bienvenus ici, Mister Opti-mix-tic.
      Si le cœur t'en dis, tu peux toi aussi te dévoiler ici en envoyant ton récit à zobadada@gmail.com :)

      Bonne fin de weekend et bonne semaine.

      Supprimer
  3. Salut
    Le mec sur la première photo, c'est exactement le même genre de style que mon chéri. Même carrure musclée, torse poilu, barbe de 3 jours sur belle gueule de bad boy viril gay (sa gueule de bad boy m'avait gravement séduit lors de notre rencontre) et slip visiblement bien rempli. TOUT A FAIT MON CHERI.
    J'ai de la chance, non ?

    Demain, je vais lui dire que j'ai vu son double sur internet, histoire de le faire râler un peu et de me marrer.

    Articles et commentaires très intéressants sur ce blog.
    Nicolas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as en effet de la chance d'avoir un beau mec viril comme ça qui doit sans aucun doute bien te faire jouir.

      Merci d'apprécier les articles et commentaires de ce blog.

      Bonne semaine et à bientôt.

      Supprimer
    2. Salut Nicolas

      Je comprends que l'on puisse craquer sur un mec comme ça. Le mien est du même genre mais un peu plus âgé (44 ans).
      J'avais craqué sur lui pour les mêmes raisons.
      Quels âges avez-vous tout les deux ? Cela fait longtemps que vous êtes ensemble ? Et comment vous êtes-vous rencontrés ?

      Supprimer
    3. Bonsoir Corentin.

      Heureux de te revoir. J'espère que tout va bien pour toi et ton mec. Je comprends que tu as pu craquer sur un mec viril comme ça.

      Bonne nuit - Bisous.

      Supprimer
    4. Salut Corentin
      Ravi de te revoir sur le blog. J'espère que tout va bien pour toi. Je m'inquiétais un peu.

      A bientôt te lire Bisous

      Supprimer
    5. Bonsoir Franck.

      Je constate que je n'étais pas le seul à m'inquiéter pour Corentin et Philippe, surtout après les remous causés par certains commentaires sur ce blog.

      Je te souhaite une bonne nuit.

      Supprimer
    6. Salut ZobàDada, salut Corentin

      Oui, je peux dire que j'ai une sacrée chance d'avoir rencontré un tel mec à la fois beau et gentil en plus, ce qui ne gâche rien. Quoi que, gentil il l'est, mais faut pas trop l'emmerder. Il est bagarreur sinon. Et encore il s'est calmé parait-il d'après ce que disent ses potes qui l'ont connu avant moi. Je lui ait fait beaucoup de bien d'après ce que me disent son meilleur ami et ses deux sœurs.
      Il a pas une gueule de bad boy pour rien mon chéri.

      Pour répondre aux questions de Corentin, j'ai 22ans (1 an de plus que toi, je crois, si j'ai bien lu ton histoire).
      Mon bad boy (il s'appelle Gabriel) a 35 ans. On s'est rencontré il y a à peine un peu plus de 2 ans (en août 2012) dans un bar gay tout simplement. En rentrant dans le bar je n'ai vu que lui et j'ai littéralement fondu sur place.
      Et maintenant il est à moi et rien qu'à moi (nous avons signé une exclusivité l'un envers l'autre).

      Mais d'après ce que j'ai lu, toi aussi, Corentin, tu as l'air d'avoir trouvé le bon numéro.

      Je trouve que nous sommes chanceux.
      Bises

      Supprimer
    7. Bonsoir Nicolas et merci pour toutes ces précisions.

      Bonne soirée à toi et à ton bad boy.

      Supprimer
    8. Bonsoir les gars

      Nicolas, je te remercie pour les réponses. J'aimerai quand même, si tu le souhaites, que tu nous donnes des précisions sur votre rencontre et sur le fait que tu dises que Gabriel soit bagarreur. Cela m'intrigue.

      ZobàDada, Franck
      C'est sympa de vous inquiéter pour moi. C'est vrai que je n'ai pas mis de commentaires depuis un certain temps, mais cela ne veut pas dire que je ne venais plus sur le blog. En fait, je n'y venais pas tous les jours comme avant car j'ai été surbooké au niveau du boulot ces temps-ci.
      J'ai aussi eu des problèmes de couple avec Philippe qui m'ont un peu pris la tête et m'ont un peu détourné du blog. J'avais autre chose à penser.
      Philippe et moi nous nous sommes disputés à plusieurs reprises au sujet de la manière d'amener la vérité sur notre relation. Nous n'étions pas d'accord sur la façon de traiter la chose.
      Je lui ai fait lire vos conseils, ainsi que ceux de François N. Mais Philippe n'en démords pas, il veut accélérer les événements. Depuis le message de Julien, il n'a que ça en tête. Et comme il trouve que je freine cette révélation, il pense que la situation me convient très bien comme ça ce qui n'est évidemment pas le cas. D'où nos disputes.
      Je suis même allé jusqu'à lui faire la gueule pendant une semaine. On a commencé à ne pas se donner de nouvelles pendant 4 jours. Au cinquième jour il a craqué (il était hors de question que je le fasse) et a fini par téléphoner mais j'ai pas répondu pendant 3 jours. Jusqu'à ce qu'il vienne sonner à ma porte tout penaud. Heureusement que l'on s'aime vraiment, sinon on aurait pu ne plus être ensemble.
      On avait pourtant convenu de parler de cette révélation ensemble ( la fameuse "stratégie" comme disait François N), mais mon amoureux est trop impatient et ferait n'importe quoi. Alors nous devons encore en parler. J'ai fini par céder sur un point tout de même. J'ai accepté que Philippe révèle à sa femme son homosexualité sans parler de moi au début et à condition qu'il attende le début d'année prochaine. Moi mes parents savent déjà depuis 1 an que j'ai quelqu'un dans ma vie mais ils ne savent pas qui. Ils ne comprennent pas que je ne leur présente pas mon copain. Je leur ai juste dit que c'est un peu compliqué. S'ils savaient qu'ils le connaissent déjà depuis bien longtemps !! Mais bon ! Ce n'est pas leur réaction que je crains le plus. Voilà où nous en sommes.

      A bientôt Bisous

      Supprimer
    9. Bonsoir Corentin et merci pour ta réponse. Quand on s'aime, on peut surmonter bien des problèmes et les crises dans le couple permettent d'éprouver sa solidité. Une relation qui explose à la première difficulté ne vaut sans doute pas la peine qu'on s'y attarde. Je pense que ce n'est pas votre cas et que vous pouvez donc aller de l'avant. Comme quelqu'un l'a dit, c'est Philippe qui a le plus à perdre dans cette histoire : la rupture avec sa femme, les problème liés à la séparation puis au divorce, peut-être l'incompréhension de son fils, voire son hostilité, des amis qui lui tourneront certainement le dos et qui prendront d'office le parti de sa femme, on lui reprochera sans doute aussi d'avoir perdu la tête pour un "petit jeune" pas plus âgé que son propre fils, ...
      De ton côté, tu risques fort d'être accusé d'être un briseur de ménage et tu perdras sans doute l'amitié de la femme de Philippe et de son fils, mais il te restera certainement tous tes autres amis. Dès lors, si Philippe se sent prêt à endurer tout cela et si tu es prêt à l'épauler, vous pouvez aller de l'avant. Je pense que c'est déjà un premier pas important qu'il parle de son homosexualité à sa femme sans parler de toi et que c'est sage d'attendre ses réactions et de voir comment vous pouvez les gérer pour passer à la suite.
      Je suis de tout coeur avec vous.
      A bientôt - Bisous.

      Supprimer
    10. Salut Corentin

      Je vois que tu as des problèmes avec ton mec mais je suis sûr que cela va s'arranger. Courage !

      Tu me demandes des précisions sur ma rencontre avec Gabriel, les voici :
      C'était un soir d’août 2012, je suis allé dans un bar gay avec Christophe mon meilleur ami de puis la classe de 6e.
      Nous sommes arrivé peu après l'ouverture alors il y avait peu de monde. Parmi les clients, il y avait 3 mecs au comptoir qui buvaient et discutaient ensemble. L'un deux était Gabriel. Quand je l'ai vu j'ai tout de suite craqué pour lui. Avec Christophe on s'est assis à une table et on a commandé à boire. Je n'arrivais pas à détacher mes yeux de ce beau mec.
      Il a fini par le remarquer et lui aussi regardait vers nous souvent. Quand nos verres ont été vides, le serveur nous en a apporté de nouveaux et nous a dit que c'était de la part de ce mec. Nous l'avons remercié et invité à venir à notre table, mais il a décliné l'offre car il était avec des potes. J'étais déçu.
      Plus tard je suis allé au wc pour pisser. J'étais devant l'urinoir lorsque le beau mec avec sa gueule de bad boy est entré aux toilettes. Il s'est mis derrière moi et m'a embrassé dans le cou. Il m'a laissé me rebraguetter puis nous sommes sortis rejoindre mon ami Christophe. Nous avons ensuite parlé le reste de la soirée sans oublié de nous embrasser régulièrement. Christophe devant rentrer de bonne heure, nous avons dû partir. Gabriel m'a alors donné un bout de papier plié avec son numéro de tél. Il m'a demandé de l'appeler, je dirais même insister pour que je l'appelle. Et on est parti.
      Le lendemain je lui ai téléphoné et on s'est revu le soir même.
      Depuis on est en couple et trois semaines après j'étais présenté officiellement à sa mère et ses deux sœurs. J'ai attendu un peu plus de temps pour le présenter à mes parents (deux mois). Mais je n'habite pas encore avec lui car j'habite chez mes parents. On recherche actuellement un appartement pour pouvoir s'installer en couple définitivement. Gabriel vit actuellement dans un studio mais il est trop petit pour habiter constamment à deux. C'est pour ça que nous ne vivons pas ensemble tout le temps.
      Tu me demandes d'où vient son côté bagarreur. D'après sa mère et ses sœurs, Gabriel a toujours été un gentil garçon. C'est la mort de son père quand il avait 10 ans qui l'a perturbé. Il s'est mis à se bagarrer à chaque fois qu'on lui manquait de respect ou pour d'autres broutilles. Plus tard c'est les critiques homophobe à son encontre qui lui faisait dégainer ses poings. Pour cela c'est toujours le cas car mon bad boy ne cache pas du tout son homosexualité. Deux casseurs de pédés en ont fait les frais l'an passé, il leur à péter les dents.
      Il a du caractère mon bad boy et ne se laisse pas faire mais en dehors de ça il est sympa et je l'aime. Il parait que depuis que nous sommes ensemble il est beaucoup plus posé. Tout le monde le dit sa mère, ses sœurs et ses amis.
      C'est grâce à l'amour.
      A bientôt Bisous

      Supprimer
    11. Salut Nicolas

      C'est une belle histoire d'amour que vous vivez là. Gabriel a bien raison de ne pas se laisser marcher sur les pieds et de se défendre face aux homophobes. Je suis sûr qu'avec lui tu auras toujours un bon garde du corps à tes côtés.

      Bonne soirée - bisous à vous deux.

      Supprimer
    12. Salut Nicolas
      Très belle histoire d'amour. Toi et ton bad boy devait être un sacré couple. Ton mec doit être un super beau gars s'il est du même genre que la première photo. Cela fait plaisir de voir que l'on peut être très viril et quand même gay.

      Je suis également content de retrouver Corentin.
      Courage mon grand ! Encore une fois, tu nous prouves que malgré ton jeune âge tu es vraiment un garçon très intelligent et réfléchi. Avec du caractère aussi, vu que tu n'as pas cédé et que Philippe a dû faire la démarche lui même de revenir vers toi. Entre parenthèse, c'est encore une preuve de votre grand amour et ça c'est vraiment bien.
      Il est normal que tout cela le perturbe mais vous avancez dans la bonne direction malgré les accrochages entre vous. Rassure toi tous les couples homo comme hétéro ont des disputes. Votre couple est solide, je pense que vous pouvez vous en sortir si la révélation de votre relation est menée avec méthode.

      Nicolas, Corentin je vous embrasse ainsi que vos chèris.
      Soyez heureux

      Supprimer
    13. Salut Corentin
      Les péripéties que tu vis avec Philippe ne sont que temporaires, votre amour est trop fort pour que cela ne dure trop longtemps en faisant la gueule. Vous êtes fusionnels tous les deux, c'est évident.
      Vous allez surmonter tout ça.
      Je t'embrasse Bisous

      Supprimer
    14. Nicolas

      Sympa ta rencontre avec ton "bad boy"

      Bises

      Supprimer
    15. François N, Franck

      Merci pour votre soutien. Je vous dirais comment cela évoluera.

      Bisous


      Supprimer
    16. Merci à tous pour vos commentaires
      ZobàDada, je tiens à te préciser que Gabriel ne s'en prend pas qu'aux homophobes qui l'insultent lui, mais il est capable de défendre les autres aussi dès qu'il y voit une injustice. C'est vraiment un mec bien.
      Oui, il peut être un bon garde du corps mais je peux me défendre aussi tout seul même si je ne suis pas aussi efficace que lui surtout si j'étais emmerder par plusieurs mecs en même temps. Gabriel lui, plusieurs mecs ça lui fait pas peur.

      Bisous A+

      Supprimer
    17. Super !

      Je te souhaite une bonne fin de soirée - Bisous.

      Supprimer
  4. coucou à tous merci d'avoir lu mon récit énorme bisou à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Vicomte.

      Merci surtout à toi qui nous l'a raconté pour notre plus grand plaisir.

      Bisous et à bientôt pour une suite tout aussi excitante.

      Supprimer
    2. Nicolas
      Je te remercie d'avoir donné les précisions que je t'avais demandé.

      Toi et Gabriel, je vous souhaite de trouver rapidement un appart.

      Bisous à vous deux.

      Supprimer