mercredi 28 janvier 2015

Chasse à la tonne : Thierry initié par un ami de son père


Thierry G. était un jeune adolescent quand un quinquagénaire l'a initié aux plaisirs du sexe entre hommes. Il nous en a fait la confidence dans les commentaires de l'article du 19 novembre. Comme vous n'avez sans doute pas le temps de lire tous les commentaires publiés sur ce blog, je publie ici ce témoignage très intéressant.


Je suis chasseur et je chasse à souvent à la tonne. Pour ceux qui ne connaissent pas, la tonne c'est une cabane de chasse posée près d'un étang pour chasser le gibier d'eau. Certaines de ces cabanes sont très bien aménagées avec un bon confort. Et il s'y passe parfois de bonnes parties de baise entre chasseurs ou parfois avec des non chasseurs. C'est comme ça que j'ai eu ma première expérience sexuelle avec un mec. J'avais 14 ans.

Je vais raconter ma première fois avec un mec et quelques autres révélations sur lesquelles je suis ordinairement plutôt discret.
Comme je l'ai dit, je suis chasseur comme mon père. Il chassait à la tonne. Cette tonne appartenait à un de ses amis qui l'avait construite. J'accompagnais régulièrement mon père aussi bien lorsqu'il chassait seul qu'avec ses amis.

Un jour, Louis, le propriétaire de la tonne, est venu demander à mon père s'il aurait un moment pour l'aider à faire des réparations à la cabane pour préparer la saison de chasse. Ces réparations devaient être faites en un après-midi. Mon père ne pouvait pas se libérer, alors j'ai proposé mon aide. Mon père étant d'accord, je suis parti le lendemain après-midi avec Louis pour la cabane.
En travaillant, il me faisait conversation. Il m'a demandé si j'avais une copine (c'est toujours ce que l'on demande aux ados). Je lui ai dit non, mais il a insisté et cela me gênait car j'étais attiré par les garçons mais je n'avais encore rien fait à part me branler tout seul.

A un moment, Louis s'est mis à pisser sans vraiment cacher son attirail. J'ai tout vu. Je suis devenu rouge de honte et me suis tourné. Il s'est mis à rire et m'a dit que je n'avais pas à avoir honte, que l'on est tous foutu pareil. On a repris le travail, mais sa conversation est devenue très axée sur le sexe. Après tout un discours sur le sujet, il m'a demandé si j'avais déjà vu la bite d'autres mecs. Je n'osais pas répondre. Il a dit que je pouvais parler sans problème mes parents n'étant pas là, je pouvais me lâcher. J'ai fini par dire avoir vu la bite de certains de mes copains dans les vestiaires après le cours de sport. Il m'a demandé si j'avais fait des concours de branlette. J'ai dit non. Il a répondu que c'était dommage parce que tous les garçons de mon âge faisaient ça et que c'était normal. Pour lui, j'étais donc une exception aberrante. Il m'a dit que l'on allait remédier à cela après avoir fini les réparations de la cabane. Je n'ai pas bien compris ce qu'il entendait par là.

Les travaux terminés, nous avons d'abord rangés le matériel dans la voiture, puis il m'a dit "Viens dans la cabane pour que nous soyons tranquilles". Il a refermé la porte de l'intérieur pour aussitôt sortir sa queue de son pantalon qu'il a baissé, ainsi que son slip, jusqu'aux chevilles. J'étais sur le cul, de son aplomb, mais tout de même intéressé. Il m'a demandé de faire comme lui et nous avons commencé à nous branler face à face. Au bout d'un moment, il a décidé de se déshabiller complètement et m'a demandé de faire pareil. Quand j'ai été nu, il a commencé à me tripoter puis il m'a sucé. Puis tout s'est enchaîné. Caresses, fellations, roulages de gamelles, le tout en réciproque à l'exception d'un anulingus et de la sodomie qu'il a pratiqués sur moi mais que je ne lui ai pas rendus.
Après, il m'a demandé si cela m'avait plût (oui) et m'a demandé de garder le secret. Il m'a aussi proposé de recommencer chaque fois que je le voudrais. Évidemment, j'ai dit oui.

Louis est resté pour moi un amant occasionnel pendant près de vingt ans. Grâce à lui j'ai rencontré d'autres hommes et des garçons de mon âge, et connu ma première orgie gay (à 15 ans). Mais j'ai aussi fait des rencontres par moi-même bien sûr.
Louis avait 57 ou 58 ans lors de ma première fois et il avait toujours été homo, bien que dans sa jeunesse, il avait aussi "pratiqué les femmes" (c'était son expression).

Lorsque j'ai eu 20 ans Louis et mon père se sont fâchés très durement au point de ne plus se fréquenter du tout, pas même pour aller à la chasse. Je ne connaissais pas la cause de cette dispute, ils n'ont jamais voulu rien en dire ni l'un ni l'autre. Ce n'est que lorsque j'ai eu l'âge de 35 ans que mon père m'en a révélé les raisons quelques jours après le décès soudain de Louis. L'année de mes 20 ans, mon père a appris de la bouche même de Louis que nous étions amants lui et moi, et qui lui a expliqué quand et dans quelles circonstances notre relation avait débuté. Mon père le lui a reproché et la dispute a été très violente au point qu'ils ont décidé de rompre tous liens amicaux entre eux. Ils ont aussi convenu de me cacher pour toujours la cause de leur dispute.

Ce que mon père n'avait pas apprécié, n'était pas de me savoir gay. C'est surtout l'âge de mon initiation (14 ans) qui le dérangeait. La mort de Louis a décidé mon père à lever le secret sur cela mais aussi sur d'autres choses que je ne soupçonnais pas. En effet mon père, divorcé de ma mère, et Louis avait eu une aventure quelques années avant que Louis ne m'initie. Leur relation n'avait duré qu'un peu plus d'un an et ils l'avaient transformée en simple amitié tout en vivant leur homosexualité (pour Louis) et bisexualité (pour mon père) chacun de leur côté.
Cette révélation m'a rapproché de mon père, mais n'a pas débouché sur une relation sexuelle entre nous. Je le précise à cause du thème principal de ce blog (mais je ne juge pas).

Mon père est décédé aujourd'hui.

Voilà pour mon histoire.

Bises à tous


Quelques précisions supplémentaires apportées par Thierry sur la page du 19 novembre :

Ma relation avec Louis a duré jusqu'à son décès mais elle était assez épisodique les dernières années. Ce n'était pas non plus une relation amoureuse, je faisais ma vie de mon côté tout comme lui par ailleurs.
Pour la réaction de mon père, c'était surtout l'âge auquel Louis m'a initié qui lui a posé problème. Il y avait peut-être aussi une forme de jalousie (que mon père a toujours nié). Dans les dernières années de sa vie mon père était plus homo que bisexuel (qu'il avait été jusque-là).

Pour les partouzes, j'en ai fait beaucoup dans mon jeune âge après avoir été initié. Aujourd'hui quitte à baiser à plusieurs je préfère les trios ou les quatuors mais pas plus ou alors c'est exceptionnel (en sauna par exemple).
Louis avait un carnet d'adresse de nombreux amants plus ou moins réguliers et d'âge différents qui lui permettait d'organiser des partouzes de manières régulières. Il adorait les partouzes et voir les mecs baiser devant lui ou qu'on le voit baiser ou se faire baiser. Il était très chaud.

Ma première partouze, il l'avait organisé chez lui. Je venais d'avoir 15 ans et il avait invité deux amis chasseurs dont l'un avait à peu près son âge et un autre (marié) que je connaissais déjà pour l'avoir vu plusieurs fois à la tonne, qui avait plus de 60 ans et dont je ne me doutais pas qu'il aimait le sexe gay. Il y avait aussi un type d'environ 45 ans accompagné d'un garçon de 16 ans qui était son petit ami. Nous étions donc 6 participants (4 adultes, deux mineurs).
C'était grandiose !!

Les plus grandes partouzes auxquelles j'ai participé avec Louis (toujours organisé par lui, soit chez lui, soit à la tonne) avaient un maximum d'une douzaine de participants, jamais plus. Participants qui variaient selon les envies de Louis.
Mais il organisait aussi des parties à plusieurs en plus petit comité comme la première où j'ai participé.
Je me rappelle d'une fois où nous étions seulement 4 participants mais dont Louis était le seul adulte. Je devais avoir 15 ans et les deux autres jeunes devaient avoir 14 ans.

En devenant adulte moi-même, j'évitais les partouzes où il y avait trop de jeunes de moins de 16 ans, ce n’était pas trop mon truc préférant les gars de mon âge ou plus âgés. Mais attention, Louis organisait aussi des partouzes avec seulement des adultes. Mais c'est tout de même vrai qu'il aimait les jeunes.


Si vous aussi vous souhaitez témoigner sur ce blog de vos relations ou de vos fantasmes avec un homme de votre famille, ou avec un homme plus âgé ou plus jeune que vous, qui pourrait être votre père ou votre fils, vous pouvez m'envoyer un message à l'aide du formulaire qui se trouve à droite ou du lien E-mail qui se trouve sur mon profil Blogger.


Passez tous une bonne journée !

12 commentaires:

  1. Une histoire très intéressante et passionnante, pour ainsi dire. Si je avais eu un tel choix des amoureux, je ne ai jamais ressenti le besoin d'aller dans mon club de sexe.

    La dernière photo, que je suppose publiée pour moi, montre vraiment du jus savoureux et délicieux, pendu à un visage que je imagine très sexy!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Xersex,

      Tu peux en effet te régaler en léchant le visage barbu de ce gars.

      C'est vrai que nous ne sommes pas tous égaux devant le sexe. Tout le monde n'a en effet pas la chance d'avoir comme Thierry un mec mature pour faire son initiation à l'adolescence.

      Bonne fin de journée - Bisous.

      Supprimer
  2. Bonjour Mister Damien!
    Merci de nous faire partager les témoignages de ton ami lecteur et merci à lui de te l'avoir confié!
    Je te souhaite une belle et bonne journée!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mister Opti-mix-tic,

      Remercions en effet Thierry de nous avoir confié ce beau témoignage.

      Bonne fin de journée - Bisous.

      Supprimer
    2. coucou les gars, oui je sais je laisse rarement de commentaire, mais ce soir à la lecture de l'article je suis ébloui par la deuxième photo de présentation du même article, je suis en émois car cet photo me rappelle tellement de choses!!!!
      en tout cas merci damien je vous embrasse tous

      Supprimer
    3. Bonjour cher Vicomte,

      Je ne pensais pas que j'allais t'émouvoir avec cette deuxième photo. En réalité, quand je l'ai trouvée en cherchant des illustrations pour l'article, je n'ai pas hésité une seconde car elle m'a immédiatement fait penser au sexe d'un homme mature que j'ai eu la chance d'approcher. Là, il est encore au repos et quel régal quand il s'épanouit :)

      Bonne fin de semaine - Bisous.

      Supprimer
  3. Superbe récit de ton lecteur concernant la chasse à la tonne - grand merci à lui

    Résidant en Sologne ça m'arrive parfois de rencontrez des mecs pour des plans torrides dans les observatoires pour observer les animaux en forêt de Chambord

    Messieurs lors de vos promenades pédestres si vous rencontrer des mecs seuls ou des cyclistes c'est bien rare s'il ne ne passe rien de sexuel

    Bonheur suprême de baiser ou de se faire baiser dans la nature

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Melvin.

      Ainsi donc, tu vas dans les observatoires de la forêt de Chambord pour observer une catégorie bien spécifique d'oiseau dénommé le "zizi". Je suppose que tu n'ignores pas que, depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981, le zizi bénéficie d'une protection totale sur le territoire français :)

      Vivent donc les ballades en forêt, que ce soit à pieds ou en vélo.

      Bonne soirée - Bisous.

      Supprimer
  4. J'aime la dernière photo avec tout ce sperme dans la barbe. Cela pourrait être moi sur la photo.
    J'ai connu la fente des femmes mais je ne me suis jamais senti aussi épanoui que depuis que je suce des queues bien juteuses.
    J'aime quand une bite déverse son foutre dans ma bouche ou dans mon cul aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Bernard,

      Merci pour ton message, un témoignage de plus qui vient s'ajouter à tous ceux que nous avons déjà reçu d'hommes qui sont passés des femmes aux hommes et qui ne le regrettent pas. L'essentiel est que tu te sentes plus épanouis que jamais dans cette nouvelle sexualité.

      Je te souhaite un bon weekend rempli de foutre des deux côtés :)

      Supprimer
    2. Salut ZobàDada

      "Nouvelle sexualité" n'est plus vraiment le mot. J'ai bouffé et sauté de la chatte jusqu'à mes 24 ans à peu près. Après je suis passé aux mecs et à leur bites, les plus montés possible. Mais c'était il y a longtemps maintenant, j'ai 56 ans. Ce n'est donc plus une "nouvelle sexualité" pour moi. Mais je suis bien content d'avoir fini pédé quand même.

      Supprimer
    3. Disons donc une "nouvelle" sexualité de 32 ans, c'est dire que tu as beaucoup plus sucé des bites que brouter de la chatte. Finalement, tu es passé par les femmes pour voir comment c'était et l'essai n'a pas été concluant. Ca me confirme que ça ne vaut pas la peine que j'essaie :)

      Bonne semaine et à bientôt.

      Supprimer