jeudi 26 mars 2015

Exercices sportifs particuliers avec Ihlam le prof d'EPS


Voici le troisième volet du récit des aventures du Vicomte de l'amour avec Ihlam, son prof d'EPS.
Pour vous rafraîchir la mémoire sur les épisodes précédents, suivez les liens ci-dessous :



Je devais désormais me rendre après les cours au gymnase pour retrouver Ihlam, pour les exercices sportifs supplémentaires.
Le gymnase est un bâtiment immense séparé en deux par un long couloir. Du côté gauche se trouve l'immense salle de sport avec un terrain de hand­ball et de basket tracés au sol. De l'autre côté, le couloir dessert le bureau du prof communicant avec la salle où sont entreposés les tapis de sol et l'ensemble du matériel pour les activités sportives, trois salles de vestiaires et enfin au bout deux salles de sanitaires.

Je rentre par la porte qui mène directement de la cour au bureau d'Ihlam. Le prof est habillé d'un marcel et d'un pantalon de jogging gris.
– Ah c'est toi rentre vite !! Je viens de finir le cours avec les sixièmes est cela n'a pas été facile, viens me voir.
– Tu es peut être fatigué (je pose mon sac et je m'approche de lui).
– Mais non, tu vas voir.
– Ah oui en effet !

Ihlam bande déjà et cela me fait aussi de l'effet. Je me colle à lui et nous nous roulons une pelle.
– Tu bandes déjà dur.
– Toi aussi petit cochon, viens à côté.

Nous allons dans la salle où est entreposé le matos de sport. ihlam a fait un tas de la hauteur d'un lit avec les tapis de sol.
– Tu vois, tout est prévu.
– Oui. Qu'est-ce que ta bite est dure ! (je lui touche sa belle bosse)
– Je suis d'ailleurs à l'étroit ; baisse mon pantalon !

Je me mets à genoux et baisse son pantalon, et là, humm, sa bite apparaît de suite. Il ne porte pas de slip ce cochon !
– Je l'ai enlevé tout à l'heure car je savais que tu allais venir.
– Humm, j'aime ! (je commence à le sucer)
– Oh Daniel, c'est bon, continue !

J'aime le goût de sa bite. Ma langue joue avec son gland et je l'embouche le plus possible. Ses mains décoiffent mes cheveux, il me demande d'arrêter et de me relever.
– Daniel, déshabille-toi !!

J’obéis, après tout c'est mon prof. Il se déshabille aussi. Une fois à poil tous les deux, nous nous embrassons. Il me prend la main et me conduit vers le lit de tapis sur lequel il a disposé un drap de bain. Je me couche, il s'agenouille et commence à me bouffer le cul.
– Oh Ihlam, c'est bon !

Sa langue caresse ma rondelle, il la lèche, la suce, pénètre mon petit trou qui palpite.
– Ton cul est super bon mon chéri, il a besoin d'une bonne bite.
– Oh ouiii ! Viens me faire l'amour.
– Je vais te baiser mon petit cochon.

Ihlam s'est relevé et sa bouche a rejoint la mienne. Nos langues se rencontrent, nos lèvres s'aspirent, je sens sa bite dure toucher ma bite qui est aussi au zénith. Mon prof adoré rejoint celle-ci avec ses lèvres et me suce, je gémis de plus en plus.
– Je vais jouir, Ihlam !
– Donne-moi ta crème ma puce.

En une fraction de seconde, j'éjacule dans la bouche d'Ihlam. Il avale mon sperme, lèche ma bite et mes couilles, redescend sur mon anus où il recrache un peu de mon sperme chaud, puis vient à nouveau m'embrasser (je goûte à mon propre sperme, c'est la première fois, finalement le goût est le même que papa ou tonton). Puis, Ihlam complètement excité positionne son pieu d'amour à l'entrée de mon anus et m'encule.

Il avait bien préparé mon cul et sa domination est divine. À chaque assaut, il grogne comme un animal en rut. Sa bite est chaude, dure, elle coulisse à merveille, mes jambes sont sur ses épaules et il y va à fond. Il pilonne ma prostate, je ressens un plaisir immense, mon ventre est chaud, je fixe Ihlam dans les yeux, on dirait un démon. Il me dit que je suis une bonne pute, qu'il aime me baiser. Puis il décule et veut changer de position. Il se couche à ma place, la bite toujours en l'air, et là je m'empale sur sa bite en lui tournant le dos. C’est moi qui dirige notre plaisir ; je monte, je descends, Ihlam donne des coups de rein. Il me traite à nouveau de salope, je lui réponds qu'il est un cochon adorable.
– oh Ihlam, c'est trop bon !
– Continue ma pute.
– Tu es un salop de cochon, j'aime trop ta bite.
– Attends ma salope, je vais te prendre autrement.

Ihlam me fait coucher sur le dos, ajoute une couverture pour rehausser mon cul et prend la position du missionnaire. Mon cul est investi à fond par sa bite et mes jambes se noues autour de sa taille. Nous nous embrassons pendant la baise, je sens sa sueur de mâle et sa virilité. Il accélère ses assauts.
– Je vais t’inséminer mon chéri.
– Vas-y mon cochon, décharge ton sperme !

Et, dans un râle de mâle, Ihlam éjacule dans mon cul. Son corps s'est raidit, je sens les muscles de ses cuisses très durs et je ressens une chaleur en moi.
– Putain que c'est bon !
– Oh que oui ! Tu es un bon coup.

Notre extase se scelle par un super roulage de pelle. Ihlam s'est détendu, son corps est sur le mien, il me dit :
- Alors content de ses exercices sportifs supplémentaires ?
– J'en suis ravi il faut qu'on refasse cela.
– Sans soucis, je suis à ta disposition mon petit.

Je suis rentré à la maison après ces exercices, nous nous sommes revus régulièrement avec Ihlam, mais l'année scolaire est très vite passée et j'ai quitté le collège, car mon père et ma mère ont divorcés et j'ai dû changer de ville.


 Si vous souhaitez aussi témoigner sur ce blog de vos relations ou de vos fantasmes avec un homme de votre famille, ou avec un homme plus âgé ou plus jeune que vous qui pourrait être votre père ou votre fils, ou si vous souhaitez raconter une histoire bandante mettant en scène un jeune avec un homme mature ou des membres mâles d'une même famille, vous pouvez m'envoyer un message à l'aide du formulaire qui se trouve à droite ou du lien E-mail qui se trouve sur mon profil Blogger.


Bonne journée à tous !

6 commentaires:

  1. conte fabuleux, au fin un peu triste!!!
    j'aime la gif!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, Xersex, tout a une fin, même les meilleures choses. Il vaut mieux terminer ainsi que de se quitter fâchés l'un contre l'autre.
      Tout ce que j'espère, c'est que le vicomte est allé vivre avec son père après le divorce de ses parents et que ça lui fera ainsi de belles histoires à nous raconter.

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
  2. Bonjour Mister Damien!

    Quel excitant témoignage nous est cii offert que je viens à en bander!

    Je te souhaite une belle et bonne journée!

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mister Opti-mix-tic,

      Je pense que le Vicomte sera heureux d'apprendre qu'il t'a fait bander avec son récit.

      Passe un bon et agréable weekend - Bisous.

      Supprimer
  3. Ce récit est très excitant. Les relations prof-élève ont toujours figuré parmi mes fantasmes.
    Je suis d'accord avec toi, mon cher Dada, ce serait bien si le Vicomte avait des histoires de sexe très chaudes à nous raconter avec son papa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Kalinours,

      J'espère que le Vicomte de l'Amour répondra favorablement à ta demande dès qu'il en aura le temps car il m'a dit être très occupé par son travail pour le moment.

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer