mercredi 8 avril 2015

Beaux-pères, beaux-fils, tout le monde s'enfile


Un père aime toujours savoir entre quelles mains il va confier sa fille ou son fils. Il aime savoir quelle est la situation de son futur beau-fils, s'il est issu d'une bonne famille, ... Mais il néglige souvent l'essentiel : ce garçon sait-il y faire pour donner du plaisir à sa fille ou à son fils ?
La meilleure façon de le savoir est de tester le prétendant. Les pères que voici l'ont bien compris :)






*****




****



Dans la première vidéo, un père teste son gendre pendant 41:16 minutes :


Cette deuxième vidéo de 23:41 minutes nous montre un père exerçant son droit de cuissage sur le petit ami de sa fille :


Dans la troisième vidéo, le père profite de l'absence de son fils pour s'amuser avec son copain pendant près de 20 minutes.


Bonne journée à tous !

35 commentaires:

  1. Merci pour ces vidéos qui m'ont bien excité. La troisième est ma préférée suivie de la deuxième pour les giclées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Kalinours,

      Merci pour ton appréciation de ces vidéos.

      Bonne journée - Bisous

      Supprimer
  2. Les vidéos en eux-mêmes, ne semblent pas être particulièrement passionnant. Chaque alors il ne semble pas avoir une sorte de distance entre les générations père - fils, mais au plus grand frère - frère cadet. Tous ces «frères», mais sont certainement sexy!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Xersex

      Si ce sont des grands-frères, alors la différence d'âge entre l'aîné et le benjamin est très grande. La qualité des images n'est pas très bonne mais on voit quand même que les beaux-pères n'ont plus 20 ans depuis longtemps.

      Bonne journée - Bisous.

      Supprimer
  3. Merci pour ces vidéos qui m'ont bien fait bander

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Tac Hi.

      C'est un plaisir de partager ces vidéos avec les amis et de les faire bien bander :)

      A bientôt - Bisous

      Supprimer
  4. Bonjour
    Très récent nouveau lecteur du site, les articles et commentaires lus m'ont donné l'envie de vous expliquer mon cas.
    Je m'appelle Virgil (sans e) en couple depuis 4 ans avec Giovanni qui n'est pas d'origine italienne comme le laisse croire son prénom. Nous nous sommes rencontrés sur un site de rencontre internet et après avoir discuté quelques jours, on s'est donné rendez vous en terrain neutre dans un bar non-gay. Coup de foudre mutuel, on ne s'est plus quitté. Un mois après, nous commencions déjà à prospecter pour acheter ensemble une maison. Achat réalisé 4 mois plus tard.
    Giovanni et moi formons un couple un peu atypique. Nous avons le même âge (37), nous sommes tous deux bisexuels et nous sommes tous deux pères. J'ai un fils de 9 ans, Giovanni une fille de 11 et un fils de 7.
    Certains de nos amis nous appelle "les frères siamois" à cause de notre relation quasi fusionnelle et du fait que nous ne faisons jamais rien l'un sans l'autre. A deux exceptions. Quand on travaille et lorsque je vois ma maîtresse, Laurence, 41 ans.
    Je connais Laurence, elle aussi bisexuelle, depuis 11 ans, donc depuis plus longtemps que Giovanni, et nous sommes amants depuis. Cette relation n'est que sexuelle et nous nous voyons 1 à 2 fois par semaine rarement plus, rarement moins à jours et horaires non fixes suivant nos disponibilités respectives. On se voit rarement en dehors de nos séances sexuelles mais cela peut arriver parce que nous avons des amis communs. Giovanni accepte ma relation avec Laurence parce que je suis celui d'entre nous deux le plus branché sur les femmes. C'est la seule "liaison" que nous ne partageons pas avec Giovanni. De plus, Laurence ne s'immisce pas dans notre couple, je ne le permettrais pas. Les choses sont bien claires entre nous trois.
    Par contre, Giovanni et moi partageons toutes les autres rencontres sexuelles que nous faisons. Rencontres gays pour un plan à trois ou plus. Rencontre avec une ou deux femmes (jamais plus à la fois, on est pas fou). Ou alors rencontre avec un homme et une femme en même temps, généralement un couple de rencontre donc le mari est bi.
    Même si je suis plus branché sur les femmes que Giovanni, si je vis avec un homme, c'est que cela me convient mieux. Et les sentiments sont très forts entre nous.
    Si vous désirez des détails supplémentaires, je serais ravis de vous les donner.

    Bonsoir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Virgil et bienvenue sur ce blog.

      Merci pour ce témoignage qui montre une fois de plus toute la diversité dans les pratiques affectives et sexuelles.

      Vos enfants ont-ils accepté facilement que vous viviez en couple homosexuel ?
      Viviez-vous encore avec les mères de vos enfants quand tu as rencontré Giovanni et dans l'affirmative comment ont-elle réagi ?

      Je te souhaite un bon weekend - A bientôt.

      Supprimer
    2. vraiment un temoignage de les plus extraordinaires!

      Supprimer
    3. En effet, mon ami Xersex, je suis en admiration devant ce mode de vie très libre au niveau sexuel qui, à mon avis, ne doit pas empêcher une grande fidélité affective entre ces deux hommes.

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
    4. Bonsoir Virgil
      Vous devez être vraiment très fusionnel comme tu le dis et avoir eu un très gros coup de foudre pour décider seulement au bout d'un mois d'acheter une maison ensemble. Cela semble être une très belle histoire d'amour comme je les aime.
      J'adore l'idée de votre surnom des "frères siamois", cela explique bien des choses. Notamment sur la complicité que vous devez avoir. C'est très beau.
      Si j'ai bien compris, bien que tu ais plus d'attirance envers les femmes que Giovanni, tu sembles tout de même plus attaché à ton côté homosexuel. Où est-ce seulement depuis que tu connais Giovanni que ton côté homo a pris le dessus ?
      Vous étiez donc mariés tous les deux ou du moins en couple hétéro avant votre rencontre. Tu voyais donc ta maîtresse Laurence, alors que tu étais en couple hétéro. Ta femme était-elle au courant de cela et était-elle au courant pour ta bisexualité ?
      Giovanni a-t-il déjà rencontré Laurence ? A-t-il lui aussi une maîtresse ou un amant qu'il verrait sans toi ? (j'ai cru comprendre que non mais j'aimerais confirmation)
      Je réitère aussi les questions posées par ZobàDada qui m'a devancé sur ce coup là.

      Je te remercie Virgil, d'ors et déjà pour tes réponses.

      A+ Bisous à tous

      Supprimer
    5. Bonsoir Corentin et merci pour toutes ces bonnes questions.

      Bisous à toi et Philippe - Bon weekend.

      Supprimer
    6. Bonsoir
      Mon commentaire a l'air de vous avoir intéressé, aussi je vais m'efforcer de répondre à vos questions.
      Giovanni n'a pas de maîtresse et d'amant particulier. Ses seules rencontres en dehors de notre binôme sont celles donc j'ai déjà parlé. Je vous l'ai dit, on ne fait jamais rien l'un sans l'autre. Je suis le seul à avoir une relation suivi qui ne se fait pas avec la présence de Giovanni. Cette relation est avec Laurence comme je l'ai expliqué. Pourquoi ?
      Parce que ma relation avec Laurence est plus ancienne que ma relation avec Giovanni et parce que je suis plus branché sur les femmes que lui. C'est un accord entre nous sachant que ma relation avec Laurence n'est que sexuelle. Ce sont les raisons pour laquelle Giovanni m'accorde la possibilités de ces extras. Il est convenu qu'en dehors de Laurence, tout est partagé. Hommes comme femmes.
      Je suis plus attaché à mon côté homosexuel, c'est vrai, mais cela a toujours était le cas bien avant de rencontrer Giovanni. Ce n'est pas ma rencontre avec lui qui a fait augmenter mes attirances homo, elles ont toujours étaient plus importantes. C'est l'interdit qui m'attirait. Et de plus, j'ai adoré contrarier mes parents et tous ceux qui critiquaient. Cela m'a décidé à assumer encore plus. Je préfère le sexe (et les sentiments) avec les mecs. Mais les femmes ont toujours fait partie de ma vie sexuelle. Mes parents n'y ont jamais rien compris.
      Je n'ai pas bien expliqué certaines choses. Giovanni et moi n'étions pas en couple hétéro au moment de notre rencontre. Giovanni était divorcé depuis 2 ans. Quant à moi, je n'ai jamais été marié. J'ai eu mon fils avec une fille que je fréquentais à l'époque sans que l'on puisse dire que nous étions en couple. On avait une bonne entente, on s'aimait bien mais pas amoureux. L'arrivée de notre fils n'était absolument pas prévu mais après pas mal d'hésitation, on a décidé de le garder. Mais pas question pour autant de vivre avec sa mère. Je n'ai jamais vécu en couple avec une femme. Les femmes, je les aime bien mais je ne tombe jamais amoureux d'elles. Avant Giovanni, par contre, j'ai déjà vécu avec d'autres mecs généralement des mecs bi comme moi. Ma relation la plus longue avec un homme avant a été de 2 ans. Ma relation la plus longue avec une femme n'a jamais dépassé 6 mois sauf la mère de mon fils (et Laurence bien sûr).
      Giovanni a toujours était bi avec une préférence pour les gars lui aussi. Mais il a donc été marié et a eu 2 enfants. Sa femme ne savais pas pour sa bisexualité. Elle l'a su quand nous avons emménagé dans la maison que nous avons acheté ensemble.
      Quant à nos enfants, ils savent eux aussi. On a tout expliqué quand ils ont été en âge de comprendre. Bien sûr, on ne leurs raconte pas que l'on baise ailleurs, rassurez-vous ! Nous sommes des pères responsables !
      N'hésitez pas à demander si vous souhaitez des détails complémentaires.
      Bonsoir

      Supprimer
    7. Bonsoir Virgil et merci pour ces informations complémentaires.

      Si tu n'as jamais vécu avec la mère de ton fils et si Giovanni était divorcé depuis 2 ans, ça simplifie beaucoup les choses. Pas de scènes de ménage auxquelles il faut faire face.
      C'est évident que vos enfants n'ont pas à savoir les détails de votre vie sexuelle. L'essentiel c'est qu'ils acceptent sans problème que leur père vive avec un autre homme :)

      Bonne fin de soirée.

      Supprimer
    8. Bonsoir Virgil
      Je te remercie d'avoir répondu aux questions. Les choses sont assez claires.
      Je voudrais toutefois que tu précises une chose. Quand tu dis que tes parents n'ont jamais rien compris, je suppose que c'est le fait de passer des garçons aux filles et des filles aux garçons ? Tes rapports sont ils difficiles aujourd'hui encore avec tes parents à cause de ta sexualité, que si j'ai bien compris, tu affiches depuis longtemps ?
      Je te remercie d'avance pour tes futures réponses.

      A+ Biz

      Supprimer
    9. Bonsoir
      Me revoilà pour répondre à vos interrogations.
      C'est certain ZobàDada, Giovanni et moi n'avons pas eu à subir de scènes de ménages. L'ex femme de Giovanni n'a su pour sa bisexualité que quand on s'est installé dans notre maison. Mais elle n'avait rien à dire car cela ne la regardait pas à part pour les enfants mais elle n'a pas fait d’obstacles. Cela n'aurait rien changé de toutes manières car nous ne sommes pas du genre, autant Giovanni que moi, à nous laisser emmerder.

      Pour ce qui concerne mes parents, je leur en est fait voir de toutes les couleurs. Dès l'adolescence, précoce, j'ai baisé avec garçons, filles, hommes, femmes sans particulièrement m'en cacher. Enfin, si au début. Mais quand mon père m'a surpris à poil avec une fille qu'il détestait (parce qu'elle était la fille d'un voisin qu'il détestait et donc par ricochet il détestait la fille), rien que pour faire chier, j'ai continué à sortir avec elle. Mais je me suis vite lassé d'elle, alors toujours pour faire chier j'en ai pris une autre plus âgé que moi cette fois. Elle avait 18 ans, moi 14. Des rumeurs sont arrivés à mes parents, ça ne leur a pas fait plaisir. J'ai planté la fille pour un mec et pour d'autres filles. Et ainsi de suite. Plus l'on me critiquait ou qu'on essayait de me brider, que ce soit mes parents ou d'autres personnes plus je m'affichais dans des situations scandaleuses avec délectation.
      A 16 ans, j'ai été viré une semaine de mon lycée pour m'être fait prendre en train de sucer un autre mec dans les toilettes. Honte pour mes parents. Jubilation pour moi. A mon retour au lycée, j'étais la vedette de l'établissement auprès des autres élèves. Pas de tous les élèves en fait, j'ai du subir quelques désagréments mais rien de trop sérieux qui aurait pu me faire regretter quoi que se soit. Pour mes fans, si l'on peut dire, ils trouvaient trop cool que je puisse baiser gars et filles sans complexes. Finalement mes parents m'ont sorti de ce lycée pour un autre "parce que j'avais de mauvaises fréquentations". Notez les guillemets. En fait c'est surtout d'autres parents qui se sont plains de moi à mes parents. Je risquais de déteindre mes mauvaises manières sur leurs enfants.
      Je me suis un peu calmé en rentrant dans l'âge adulte. Mais je ne me cache jamais. La mère de mon fils savait tout bien qu'elle ne soit pas bisexuelle. Elle aimait bien par contre que je lui raconte ce que l'on fait entre mecs.
      J'ai la chance (et la conscience) d'être beau gosse et d'avoir une facilité de drague dont je n'hésite pas à user voire abuser. C'est prétentieux de le dire mais je suis réaliste. Maintenant, je suis en couple, alors je suis plus calme mais cela peu toujours servir même avec Giovanni qui est beau gosse lui aussi.
      Mes parents n'ont jamais compris que je sois bisexuel. Avec le temps, ils ont compris que tout ce que je leur ai fait était un moyen pour moi de m'affirmer et de m'assumer. Je ne leur fait plus honte et ils ont fini par accepter ce que je suis.
      Ma relation avec Giovanni les rassure parce qu'ils me voient dans une relation stable. Ils savent aussi que je vois Laurence avec l'assentiment de Giovanni. Mais ils ne savent pas pour les autres rencontres que l'on fait ensemble Gio et moi.

      En fait malgré les apparences, j'adore mes parents.
      Bonsoir à vous

      Supprimer
    10. Bonsoir, Virgil, et merci pour toutes ces précisions.

      J'imagine que les prof et les autres parents ont dû se réjouir le jour où tu as changé de lycée mais que bon nombre d'élèves ont dû regretter le départ de leur suceur préféré :)

      Bonne soirée - Bisous.

      Supprimer
    11. Gonflé de sucer un mec dans les chiottes du lycée. Moi je n'aurais jamais osé. Effectivement tu t'affiches depuis longtemps. A ce niveau c'est même de la provocation. Tu as une sacrée personnalité et effectivement je pense que tu ne dois pas te laisser emmerder. Es-tu militant de la défense des gays ?

      Je suis content pour toi d'apprendre que tes rapports avec tes parents se sont apaisés. Comment ont-ils réagi lorsque tu es devenu père ?

      A+ Biz

      Supprimer
    12. Bonsoir Corentin.

      En effet, Virgil ne semble pas avoir froid aux yeux ni être du genre à se laisser marcher sur les pieds :)

      Bon weekend à toi et à Philippe - Bisous.

      Supprimer
    13. Bonsoir
      Je n'ai pas sucer beaucoup de mecs dans les chiottes du lycée, seulement 3 mecs différents, dont 1 de terminale que j'ai sucé plusieurs fois. Les deux autres, y compris celui avec lequel je me suis fait prendre, ce n'était qu'une seule fois.
      A l'époque, on avait été viré qu'une seule semaine pour ne pas que l'on se sente victime d'homophobie. J'avais sorti au directeur qu'il n'avait pas le droit de nous traiter mal à cause de notre homosexualité et laisser entendre que je pourrais porté plainte. Résultat, seulement une semaine d'exclusion.
      Je ne suis pourtant pas plus militant que cela. Je ne milite dans aucune association et ne participe jamais à aucune gay pride. Je trouve cela ridicule et vulgaire. Pour moi ce n'est que du carnaval et je n'aime pas me déguiser.
      En fait je suis plutôt du genre égoïste, mon militantisme s'arrête essentiellement à ma petite personne et à mon entourage proche. Giovanni dit que à notre niveau, c'est déjà être militant puisqu'on ne se cache pas de ce que l'on est.
      Il a peut être raison, dans ce cas alors c'est du petit militantisme. Je vous laisse juge.

      Lorsque je suis devenu père, mes parents ont d'abord pensé "catastrophe".
      Ils ne me voyaient pas élever un enfant. Tu m'étonnes !!!
      Ils ont révisaient leur jugement car je suis un excellent papa, ni trop libre ni trop sévère. Et avec mon fils, on s'adore. Il adore Giovanni aussi. Moi même je m'entends très bien avec les enfants de Gio. Quand on est tous ensemble, on est une famille, c'est le principal.

      Bonsoir

      Supprimer
    14. Bonsoir Virgil et merci pour ces réponses.

      Si ton fils t'adore comme j'adorais mon papa à son âge, ça promet :)

      Il est évident qu'un couple d'hommes chacun avec ses enfants peut former une très belle famille recomposée.

      Je vous souhaite un bon weekend - Bisous.

      Supprimer
    15. Bonsoir
      Mon fils ne m'adore pas de cette manière !!!

      Quant à la famille recomposée c'est par intermittence car se sont les mères de nos enfants qui en ont la garde. Nous c'est un weekend sur deux.

      Bonsoir

      Supprimer
    16. Bonsoir Virgil,

      Ok, c'est aussi bien ainsi que ton fils ne soit pas aussi pervers que moi :)

      Bonne soirée et bon weekend.

      Supprimer
    17. Merci pour tes réponses Virgil.

      A+

      Supprimer
    18. Bonsoir Corentin.
      Je te souhaite, ainsi qu'à Philippe, un bon diamanche.
      Bisous à vous deux.

      Supprimer
    19. Sucer dans les chiottes au lycée. Je l'ai fait aussi. Au moins une quinzaine de gars. Mais pas tous la même année.
      J'ai sucer un jeune prof d'allemand remplaçant aussi une fois. Je me suis jamais fait surprendre.
      En première j'ai sucé un prof de sport dans les vestiaires du gymnase. Il voulait m'enculer mais j'ai refusé de le faire sur place. Pour ça je lui ai donné rencart en dehors du lycée le soir même. Il est jamais venu. Le lendemain je l'ai traité de dégonflé. Il a pas répondu et s'en est restait là.
      C'était le bon temps !

      Supprimer
    20. Ah ah, c'est bien sympa tout ça, surtout pour le jeune prof d'allemand et celui de sport. Dommage que le prof de sport se soit dégonflé à la dernière minute.

      Supprimer
  5. Des photos terriblement excitantes!!!!!

    Je serai l'activité qu'il me faudra faire en même temps que je prendrai tout le soir de découvrir les vidéos que tu nous offres!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Mister,

      J'espère que tu auras passé une bonne soirée en regardant ces vidéos :)

      Bisous - Bon dimanche.

      Supprimer
    2. La fatigue aura été plus forte, donc pas encore vu tes vidéos!

      Mais elles seront tôt ou tard visionnées!

      Supprimer
    3. Hé hé, ça aura donc été pour cet après-midi. Les dimanches sont propices à ce genre d'activité en nous laissant un peu de temps libre :)

      Bisous.

      Supprimer
  6. Belles vidéos, j'en avais déjà vu certaines sur d'autres sites.
    Témoignage de Virgil très sympathique. Voilà un mec de caractère et de convictions très établies. Le couple qu'il doit former avec son mec Gio doit être solide. Tant mieux pour eux, j'aime ce genre de couple de mecs. C'est le genre que j'aimerais former quand j'aurais trouvé le mec de ma vie. Sauf que moi, dieu merci, je ne suis pas bi comme Virgil et Gio.

    J'ai bien aimé le témoignage de l'anonyme. J'avais un prof au lycée qui me faisait fantasmer, pas pour son cours bien sûr (philo) mais pour ce qu'il avait entre les jambes visiblement très conséquent à ce que j'ai pu voir. Je ne l'ai jamais vu concrètement en fait, mais comme il portait des pantalons assez moulant et qu'il lui ait arrivé de bander en cours, c'est comme cela que j'ai pu me rendre compte. Pas que moi d'ailleurs, puisque tout le monde le remarquait. Toutes les salopes et les pédés de la classe, qui bien souvent étaient les mêmes, n'en pouvaient plus de mater. Malheureusement ce con de prof était hétéro.

    Corentin toujours le premier à poser des questions à ce que je vois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage que ce prof était hétéro. Dans ce cas, ce sont les filles de la classe qui ont dû en profiter car, je suppose que s'il bandait en cours, c'est qu'il devait avoir des envies inavouables pour l'une ou l'autre élève :)

      Supprimer
    2. C'est possible mais je n'ai jamais entendu quoi que ce soit dans ce sens.

      Supprimer
    3. Dans ce genre de relation prof/élève, on a bien soin de ne pas le crier sur tous les toits. Mais, c'est possible aussi qu'il se contentait de bander sans consommer et qu'il allait se soulager aux toilettes pendant les récrés :)

      Supprimer