dimanche 19 avril 2015

Le Vicomte de l'Amour et le dossier perdu


Après nous avoir raconté ses aventures avec Ihlam, son prof d'EPS, le Vicomte de l'Amour nous revient avec un nouveau récit, une aventure avec un collègue de son père...


Le divorce de mes parents avait donc été prononcé, ils s'étaient quitté bons amis car la haine n'était pas le courant familial. J'avais quitté mon collège ma ville et mes amis pour une grande ville et un nouveau lycée.
Ma mère était partie vivre en Allemagne et s'était mise en ménage avec Gérald (un mec sympa physiquement tout le contraire de mon père (blond, imberbe et plutôt rondouillard). C'est pourquoi j'avais décidé de vivre avec Papa car c'était plus facile pour mes études. Bien entendu, le fait de baiser ensemble avait aussi pesé dans la balance.
Mon père lui avait acheté un grand appartement sur deux niveaux au 3éme étage d'une résidence huppée. Il est vrai que nous sommes à l'aise du côté financier.
Je suis vite devenu populaire dans l'immeuble. Les autres propriétaires étant pour la plupart des retraités, je me rendais utile pour aider pour les courses, le courrier, etc....
L'entreprise de Papa s'était aussi beaucoup développée, ainsi il n'était pas rare que je sois seul pendant des semaines du fait de ses voyages à l'étranger.

Nous étions au mois de Juin. il commençait à faire chaud, les épreuves du bac blanc étaient lancées au lycée et j'étais seul pour deux semaines, Papa étant parti aux Etats Unis.
Papa m'appelait tous les jours vers 17h00 au moment de sa pause déjeuné (aux Etats Unis, il était midi).

Un jour, il me dit que son collaborateur devait passer le lendemain pour venir chercher un dossier oublié dans le bureau, bref que c'était important et que je devais le chercher. Pour une fois, mon père avait un peu foiré son organisation. Je mis donc à la recherche du dossier, mais je n’avais rien trouvé dans son bureau et je comptais sur l'aide du collaborateur pour trouver le Graal.

Le lendemain, on sonne à l'interphone :
Allo, c'est Mr RANTIG collaborateur de votre père.
Oui, je vous ouvre.

Il est 10h00 et il fait déjà chaud. Je suis en slip, torse nu. J'attrape en vitesse un bermuda. On sonne à la porte, j'ouvre, et là, apparaît le fameux Mr RANTIG.
- Excusez-moi de vous déranger mais je viens chercher le dossier.
- Ah justement !! Malgré mes recherches hier soir, impossible de mettre la main dessus.

Ce mec, 45 ans environ, grand 1m80, poivre et sel, les yeux noirs, un sourire ravageur, en chemisette blanche à manches courtes ouverte laissant entrevoir quelques poils, pantalon noir à pinces bien repassé, chaussures noires, ne me laisse pas indifférent.
Je vais vous aider à le chercher si vous voulez.
Ah c'est gentil, mais apparemment mon père en a un besoin urgent.
Ne vous inquiétez pas, on doit faire une conférence téléphonique demain vers 14h00, je dois juste lui donner quelques chiffres, donc nous avons cette matinée pour le chercher.
Suivez-moi, le bureau est à l'étage.
Ok boy.
Appelez-moi Daniel.
Moi c'est Roland.

Nous montons les escaliers qui mènent à l'étage. Une fois dans le bureau, il me dit :
Je comprends que vous n'avez rien trouvé, il y a tant de dossiers.

En effet, le bureau de Papa est tapissé d'armoires avec des dossiers suspendus, tous de la même couleur. Donc, j'avais abandonné de suite par flemme.
Bon Daniel, on commence par cette armoire cachée derrière la porte, elle est petite, ça va aller vite, je commence l’étagère du haut et toi tu commences en bas.
Ok Roland.

Je m’accroupis, tire le rail du bas et cherche dans les différentes poches. Roland fait de même avec le rail du haut qui est très peu accessible.
Tiens mais qu'est-ce que c'est que ces bandes dessinées ? s'exclame Roland.

Roland est tombé sur les bandes dessinées adultes de mon père, je me relève et abandonne mes recherches.
Quelles bandes dessinées ?? (Je rougis)
Oh oh, quel programme ! Les dessins sont très bien faits, si réalistes. C'est un coquin ton Papa, mon cher Daniel.
Montrez-moi.
Regarde, Daniel !!

Roland me fait passer un magasine et en feuillette un autre. En effet, ce sont des histoires mettant en scènes des ébats sexuels entre père et fils, oncles et neveux. Mon sexe commence à bander.
Dans celui-là, un papa donne son sexe à sucer à son fils, tiens le garçon te ressemble, Daniel !!
Vous en pensez quoi ?
J'aimerai bien être à la place du papa.
Oui, je vois que ça vous plait.
Roland arbore une belle bosse au niveau de son pantalon.
Oui, toi aussi mon petit Daniel.
Je bande en effet et ça se voit.
Vous voulez que je vous fasse la même chose, Roland ?
Oui mon Daniel, tu joues avec ton Papa ?
Oh que oui car il a une belle bite et j'adore le sucer.
Daniel, là tu me fais bander, viens me sucer.
Ok Roland.

Roland défait sa ceinture, son pantalon tombe à ses pieds et son slip est tendu. Je m'approche, sniffe son slip et lèche sa bosse.
Oh ! mais tu t'y connais petit cochon !
J'aime sucer.
Vas-y gamin, baisse mon slip !
Oh quelle belle bite !!! Elle sent bon.
Fais-lui un bisou, chéri.

Roland a une grosse bite épaisse, 19cm environ, son pubis est poilu. Je le décalotte et je suce son gland, je joue avec la pointe de ma langue sur son méat, sur son frein, il laisse tomber la BD et sa main vient donner le rythme à ma tête.
Putain que c'est bon Daniel, tu suces super bien, je vois que tu as de l'expérience.
Oui et j'aime ça les grosses bites.
Tu veux qu'on fasse autre chose Daniel ?
Si tu veux Roland, on peut aller dans ma chambre.
J'accepte ton invitation.

Je quitte donc la bite de Roland, on se fout à poil et on va dans ma chambre tout en échangeant des pelles sur le chemin. Il est bien foutu, son torse est poilu, grisonnant ; sa langue est souple et aime jouer avec la mienne.

Dans ma chambre, j'ai un lit deux places ; c'est plus facile pour mes ébats avec Papa. Roland et moi, nous nous allongeons tout en nous embrassant. Il caresse mon torse, ses doigts titillent mes tétons dressés de plaisir ; il embrasse mon ventre, met sa langue dans mon nombril, embrasse mon pubis duveteux, embrasse mon sexe dur et se met à me sucer. Sa bouche est chaude et accueillante, ma queue de minet est absorbée toute entière. Une de ses mains chaude caresse mes couillettes, son autre main s'est glissée sous mes fesses. Un de ses doigts explore ma raie et recherche mon trou de chatte de mec. Mes mains décoiffent ses cheveux, je gémis comme un fou.
Tu as bon goût mon Daniel.
Oh Roland, tu me fais du bien.
Oui mon cochon mais je vais te donner tu plaisir et me faire plaisir.

Roland est venu rejoindre ma bouche avec ses lèvres et nous nous embrassons, son corps est maintenant entre mes cuisses. Son mandrin de mâle viril est dur, il frotte mon pubis de minet pendant que nous mélangeons nos langues.
Roland baise-moi !
A tes ordres, mon chéri.

Roland prend un oreiller, le glisse sous mon dos de manière à avoir un accès plus direct à mon cul. Il est maintenant avec sa tête entre mes cuisses. Sa langue souple, chaude, humide et chercheuse explore ma rondelle bien exposée, je gémis toujours, il y met un doigt.
Oh, mais tu es bien dilaté, mon cochon !
Oui, papa fait du bon boulot.
Tout à fait d'accord.

Roland se présente la queue en avant et m'investit facilement. Ses couilles sont contre mes fesses et sa grosse bite coulisse merveilleusement bien, c'est bon et chaud. Nos corps me forment plus qu'un où chacun de nous gémit, nous échangeons des baisés ardents. Roland enchaîne les assauts doux avec des assauts plus violents. Il me dit que je suis une bonne salope, je sens son odeur de mâle en rut.
Petit cochon, je vais t’inséminer.
Ouiii, fais-le !
Tu es une belle salope.
Et toi, un pervers.

Nos bouches se soudent à nouveau et, dans un dernier assaut, Roland hurle de plaisir. Il éjacule en moi, puis il décule rapidement. Je sens son sperme chaud couler. Sa bouche rejoint ma bite, il me suce et je ne tarde pas à éjaculer à mon tour. Il avale ma semence, finit par lécher ma chatte inondée par son sperme et vient échanger un baisé.
Bon Daniel, on le cherche ce dossier ?
Oui Roland.

C’est à poil qu'on l'a cherché et finalement trouver. Nous avons aussi fait des pauses durant la recherche, car Roland avait une belle envie sexuelle et moi aussi, on a baisé à même le sol. Je peux dire que la moquette du bureau de papa était moelleuse.
Roland est reparti vers 17h00, on n’a même pas mangé, il est reparti décoiffé, avec un pantalon et une chemise froissés.
Roland a été promu Directeur adjoint quelques mois après. Il a été muté, je ne l'ai jamais revu, et je ne l'ai jamais dit à Papa.


 Si vous souhaitez aussi témoigner sur ce blog de vos relations ou de vos fantasmes avec un homme de votre famille, ou avec un homme plus âgé ou plus jeune que vous, qui pourrait être votre père ou votre fils, ou si vous souhaitez raconter une histoire bandante mettant en scène un jeune avec un homme mature ou des membres mâles d'une même famille, vous pouvez m'envoyer un message à l'aide du formulaire qui se trouve à droite ou du lien E-mail qui se trouve sur mon profil Blogger.


Bon dimanche à tous !

30 commentaires:

  1. Je ai lu avec joie que chaque rencontre sexuelle se termine avec de la crème avalé! Je me rends heuresement compte que je ne suis pas le seul à aimer la crème dans la bouche et l'estomac.

    merci pour ton commentaire ici:
    http://menforxersex.blogspot.it/2015/04/eli-lieb-young-love.html

    tu peux bien être sûr: comment tu dis, aujourd'hui je vais m'eclater dans mon club de sexe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je constate que ma réponse d'hier n'est pas passée. J'ai beaucoup de problème de connexion pour le moment.

      Ben non bien sûr, rassure-toi, tu n'es pas le seul à être gourmand de jus d'hommes :)

      Bonne soirée - Bisous.

      Supprimer
    2. j'éspère que toi aussi aimes le jus!

      Supprimer
    3. Bien sûr que j'aime mais pas dans la bouche ni pour l'avaler.

      Supprimer
    4. et pourquoi pas? as-tu peur ou n'aimes son savour tout à fait si particulier?

      Supprimer
  2. Bonsoir Mister Damien!

    Un bien excitant témoignage de ton lecteur le Vicomte de l'Amour!

    Tu l'illustres d'ailleurs à merveille avec une dernière photo de toute beauté!

    J'espère que ton dimanche fut bon, beau, sensuel et agréable!

    Bonne soirée!

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Mister Opti-mix-tic,

      En effet, les récits de notre Vicomte de l'Amour sont très excitants et je l'en remercie.

      Le weekend a été beau, bon, sensuel, sexuel et agréable. J'espère qu'il en a été de même pour le tien.

      Bonne fin de soirée - Bonne semaine - Bisous.

      Supprimer
    2. Il fut beau et bon, sensuel par certains aspects mais pas encore sexuel LOL

      Quoi qu'il y a toujours matière à s'offrir un plaisir solitaire, non?

      Bonne fin de soirée!

      Bisous

      Supprimer
    3. Re-bonsoir, Mister,

      Ah, les plaisirs solitaires ! Que deviendrait-on sans eux ? Au contraire des amants réguliers ou de passages, ils sont toujours disponibles, à portée de main si je peux dire ; on peut en user et en abuser à volonté sans qu'ils nous fassent aucun reproche :)

      Je te souhaite une bonne fin de soirée très jouissive.

      Bisous.

      Supprimer
    4. Daniel a l'art de me faire bander avec ses récits, un vrai chaud lapin comme je les aime.

      Supprimer
    5. Bonsoir Kalinours,

      Je pense aussi que Daniel, le Vicomte de l'Amour, doit être un chaud lapin très vicieux. Avec son père et son oncle, il est allé à la bonne école.
      En tout cas, ses récits sont très excitants et j'espère qu'il nous en livrera encore beaucoup d'autres (avec son père et son oncle peut-être) que nous pourrons encore lire en nous astiquant la queue.

      Bonne soirée - Bisous.

      Supprimer
  3. encore un super récit le Vicomte de l'Amour, j'ai tellement bandé que j'en ai juté. Tes histoires sont tellement bonnes que souvent ça se termine ainsi, le dimanche pour moi a été très chaud !!! sans doute j'ai été dopé par ton histoire et je t'en remercie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Kevin.

      Merci pour ton commentaire qui fera certainement très plaisir au Vicomte de l'Amour et qui m'excite aussi.

      A bientôt - Bisous.

      Supprimer
  4. belle histoire bien illustrée; qui ne bandes pas à sa lecture. Merci pour ces récits; a bientôt pour en jouuir encore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé Tac Hi, si je comprends bien, tu n'as pas seulement bandé en lisant ce récit :)
      Ca me fait bander de penser que tu as pu te branler et jouir <3

      Supprimer
    2. Je me branle presque à chaque fois que je lis un de tes récits. Merci à toi

      Supprimer
    3. Trop cool ça !

      Bonne soirée - Bisous.

      Supprimer
  5. hello tout le monde!! vos commentaires m'ont fait plaisir, je vous ferai part d'autres récits car j'ai connu bien des plaisirs familiaux et autres jusqu'à malheureusement la disparition de mon père et mon oncle, quand j'avais 25 ans, dans un accident de voiture.
    Je vous embrasse tous un pensée à kalinours qui doit être un papa très chaud aussi et bien-sur à toi mon cher Damien pour tes superbes illustrations

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Vicomte,

      Encore une fois, merci à toi pour tes récits et d'accepter d'encore nous en raconter.

      Bonne fin de semaine - Bisous.

      Supprimer
  6. Bonjour Damien

    J'espére que tu vas bien

    Inexorablement tu nous propose avec délice un sujet bien bandant dévoilé et mis en scène par le Vicomte de l'amour

    Tous les deux vous devriez mettre toutes ces scènes en vidéo bien hot ...

    Bonne journée et belle fin de semaine

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Melvin,

      Oui, je vais bien.

      Tu veux tenir la caméra si on tourne ces récits en vidéos ?

      Bonne journée et bonne fin de semaine - Bisous.

      Supprimer
    2. Ce serais une excellente idée de filmer ces ébats torrides

      Tu me fait signe si cela se réalise

      Bonne fin de semaine et agréable weekend

      Moi ce sera une fois de plus au boulot plus qu'un an à tenir ...

      Bises

      Supprimer
    3. Hé hé, je parie que tu ne te contenterais pas de tenir la caméra :)

      Je te souhaite un bon weekend laborieux et beaucoup de courage au boulot.

      Bisous.

      Supprimer
  7. Bravo au Vicomte ! Son histoire excitante m'a vite mis en condition !!!
    j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé, Christian, il se pourrait que le Vicomte aille vérifier sur place ta condition s'il lit ton message :)

      Supprimer
  8. Eh bien, je vois que le Vicomte a eu un papa bon lecteur de Jossman et qu'il était un fils bien obéissant et attentif aux besoins de son papa. Il y a encore des jeunes qui savent se tenir avec les adultes. Et avec cela, le goût du travail sur dossiers! ah, cela réconforte mon vieux coeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, mon cher Charles, le Vicomte est un fils de bonne famille qui a pu profiter d'une excellente éducation non seulement de son père mais aussi de son oncle :)
      Bonne soirée - Bisous.

      Supprimer
    2. Oui, l'oncle qui complète ce que le père n'a pas eu le temps d'enseigner, ou qui fait répéter les devoirs et leçons, on a connu aussi...

      Supprimer
    3. Salut Charles,

      Je crois que pour le Vicomte, c'est le contraire ; c'est l'oncle qui a commencé le travail que le père a ensuite peaufiné :)

      Bonne soirée - Bisous.

      Supprimer