mardi 19 mai 2015

Thomas a fait découvrir ce blog à son papa...


Tout comme moi, Thomas a toujours fantasmé sur son papa mais, contrairement à moi, il avait presque réussi à convaincre son père d'avoir une relation sexuelle avec lui. La visite de ce blog, lui a donné envie de relancer à nouveau son paternel. Je vous laisse découvrir ou redécouvrir la suite de témoignages qu'il a faite sur l'article du 5 février.
 

Il y a quelques années, j'ai failli réussir à décider mon paternel à faire du sexe avec moi. On en a parlé de nombreuses fois, il était presque décidé mais au dernier moment il a renoncé et s'est rhabillé. Ce n'est pas le côté homosexuel de la chose qui l'a fait renoncer mais plutôt le côté incestueux.
Depuis ce temps, il a franchi le pas du sexe entre mecs, mais se refuse toujours à avoir une relation incestueuse avec moi. Il est vrai qu'il y a longtemps que je ne lui en ai pas parlé. Mais quand je vois une bédé aussi excitante, cela me redonne envie de lui proposer.
Je pense que je vais lui faire découvrir ce blog et lui faire lire les différents articles et témoignages, cela le décidera peut être.


J'étais plus jeune certes, mais majeur. J'ai fait mon coming out à mon père à 18 ans.
Mes parents sont divorcés depuis que j'ai l'âge de 7 ans et j'ai d'abord vécu chez ma mère avant de vivre avec mon père à partir de 14 ans. Vers l'âge de 16 ans, j'ai pris l'habitude de me monter moins pudique devant mon père. Je ne fermais jamais la porte de la salle de bain à clé par exemple et si mon père rentrait, il pouvait me voir nu. A la plage, je restais à poil comme lui qui avait pris cette habitude depuis qu'il n'était plus en couple avec ma mère. Avant, jusqu'à l'âge de 15 ans, je gardais le maillot même si papa était à poil. A la maison, il m'arrivait de sortir de ma chambre à poil ou au moins en slip ou boxer (je porte les deux suivant mes humeurs). J'avais plus de liberté dans ce domaine que chez ma mère et cela ne dérangeait pas mon père qui pouvait se balader dans la maison en boxer ou à poil lui aussi.

J'essayais bien sûr de susciter chez lui une envie de moi mais sans être trop rentre dedans. Je le faisais de manière à ce que ce soit quand même soft.

Une fois, il passait la tondeuse sur la pelouse et je me suis allongé sur un transat sur la terrasse. Je portais juste un t-shirt et un pantalon jogging avec rien dessous. J'ai fait comme si je m'étais légèrement assoupi en passant ma main dans le froc tout en me tripotant. C'était fait exprès mais ça n'a pas vraiment marcher. Mon père est juste venu donner un coup de pied dans le transat en me disant d'éviter de me tripoter en public. Je n'ai pas su quoi répondre. Cela m'a calmé pour un moment.

A 18 ans, j'ai fait mon coming out à mon père qui a bien accueilli la chose. Cela nous a permis de parler de tas de choses impensables auparavant. C'est à partir de ce moment-là que mon père m'a vu comme un adulte.

Parfois il se renseignait auprès de moi sur l'homosexualité, comment cela se passait entre mecs et autres choses du genre. J'ai fini par lui demander si cela l'intéresserait d'en faire l’expérience et il m'a répondu que oui car il ne faut pas mourir idiot. La discussion revenant de plus en plus souvent, j'ai fini par lui proposer de le faire avec moi. Cela l'a choqué mais j'ai relancé souvent la discussion sur le sujet jusqu'à ce que qu'un jour, j'avais 20 ans, il finisse par me dire que oui on allait le faire ensemble. On s'est foutu à poil et on a commencé à se toucher mais finalement il a renoncé et s'est rhabillé en disant que non il ne pouvait décidément pas le faire avec moi parce que j'étais son fils. Et il m'a demandé de ne plus aborder le sujet.

Il a quand même eu des relations homosexuelles par la suite et y a pris goût puisqu'il a même un copain maintenant. Moi, je suis célibataire pour l'instant et j'ai 27 ans. Je ne lui parle plus d'inceste entre nous, mais en lisant la bédé de Josman cela me réveille l'envie.
Je pense vraiment lui faire découvrir le blog, peut-être que cela ravivera son intérêt.


Hier soir, j'ai invité mon père à passer à la maison et manger avec moi. Son mec n'étant pas disponible, il a accepté. Avec son mec, ils sortent ensemble depuis 2 ans, mais ils font appartement séparé par discrétion car personne dans ma famille à part moi ne sait que mon père a basculé dans l'homosexualité. C'est pareil pour son copain dont la famille ignore tout.

J'en ai profité pour faire ce que j'avais pensé l'autre jour, lui faire découvrir le blog. On n'a pas tout lu mais une bonne partie, tout ce qui est le plus intéressant quoi.

Il n'en revenait pas de certains témoignages mais en a appréciés plusieurs. Bien sûr, j'ai surtout insisté sur les articles et commentaires traitant d'inceste et sur les bandes dessinées de Josman.

Il a bien compris où je voulais en venir et m'a demandé de ne pas remettre ça sur le tapis. Mais j'ai insisté et nous avons parlé de l'homosexualité en général et de l'inceste gay en particulier. Il a admis que ce qu'il avait lu dans les commentaires du blog l'avaient un peu excité. J'avais d'abord évité de lui faire lire mes propres commentaires mais je les lui ai quand même montrés. Il m'a trouvé gonflé.

Il a aussi admis que depuis qu'il a des relations homos, il a découvert des choses sur lui qu'il ne se connaissait pas comme un plus grand appétit sexuel qu'avant par exemple.

Le fait de se confier nous a fait du bien à tous les deux. Il ne s'est rien passé de sexuel entre nous mais je pense avoir marqué des points et que cela va le faire cogiter pour que peut être un jour on fasse l'amour ensemble. Je vais donc faire en sorte de gagner le match. Et je vous raconterais.


Et quelques jours plus tard ...

Mon père est passé à la maison en fin d'après-midi après le travail. Il est passé à l'improviste. Nous avons repris notre discussion sur le sujet d'un inceste entre nous. Chez lui, il est revenu voir le blog et a lu tout un tas d'articles que nous n'avions pas lus ensemble lorsque je lui ai montré le blog. Mais il avait retenu le nom du site alors il a pu s'y connecter sans moi.

Finalement, la tentation d'un plan gay incestueux a été plus forte et du coup nous avons fait l'amour ensemble. Sans pénétration anale toutefois. Il n'a pas voulu que je le prenne ni lui me prendre. Mais ce n'est que partie remise, je suis sûr que la prochaine fois on pratiquera la totale. Il en avait l'air d'accord.

C'était finalement une très bonne idée de lui faire découvrir le blog car certains témoignages lus ici l'ont décidé.

Je vous raconterais si cela se passe.


Si vous souhaitez aussi témoigner sur ce blog de vos relations ou de vos fantasmes avec un homme de votre famille, ou avec un homme plus âgé ou plus jeune que vous, qui pourrait être votre père ou votre fils, ou témoigner de votre passage de l'hétérosexualité à l'homosexualité ou de votre coming-out, ou encore si vous souhaitez raconter une histoire bandante mettant en scène un jeune avec un homme mature ou des membres mâles d'une même famille, vous pouvez m'envoyer un message à l'aide du formulaire qui se trouve à droite ou du lien E-mail qui se trouve sur mon profil Blogger.


Bonne journée à tous !

32 commentaires:

  1. ton blog, cher Damien, inspire et fait ressortir les instincts les plus secrets! très bien fait !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Xersex,

      Je suis toujours étonné des révélations qui sont faites ici. J'étais loin d'imaginer tout cela quand j'ai ouvert ce blog. A lire tous ces témoignages, j'en arrive à penser modestement que le blog a sans le savoir comblé un vide et occupe aujourd'hui une place qui était restée libre dans la blogosphère. J'imagine qu'il permet à ceux qui y viennent de confier leurs secrets les plus intimes qu'ils ne pourraient jamais dire à personne s'ils n'avaient pas la garantie de l'anonymat. Tous ces témoignages sont très précieux et certainement libérateurs pour beaucoup.

      Bonne journée - Bisous.

      Supprimer
  2. Bonjour Mister Damien!

    Bravo au pouvoir de ton blog et aux témoignages de Thomas!

    Je te souhaite une belle et bonne journée!

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mister Opti-Mystic.

      Je ne sais pas si le blog a du pouvoir si ce n'est celui d'aider à libérer la parole, et corollairement, de permettre à ceux qui vivent des situations particulières de se sentir moins seuls dans une société qui n'est pas encore mûre pour accepter leur mode de vie.

      Bonne journée - Bisous.

      Supprimer
    2. A lire bon nombre de commentaires que tu reçois à chaque article, j'avoue reconnaître que tes articles permettent aisément à beaucoup de ne pas se sentir seul et se sentent même en confiance pour t'offrir de sensible et parfois excitants (au-delà du fait de ton choix judicieux à chaque fois au niveau des photos et des vidéos) témoignages!
      Bravo à toi!
      Bonne, belle et juteuse (ou pas) fin de journée!
      Bisous cher ami

      Supprimer
    3. C'est vrai que les témoignages sont souvent sensibles et émouvants tout en étant aussi très excitants. C'est qu'on est souvent au cœur des désirs sexuels les plus secrets, voire inavouables :)

      Bisous.

      Supprimer
  3. ¡Alors, la vache! Que parece que lo están ordeñando... Leche y leche saliendo de esa verga nada más sacársela -se le nota la dilatación del ano al muchacho- ¿su papá? No son mis fantasías, pero sí podría ser su primo. ¡Ay, esas sí que eran mis fantasías adolescentes, el follar con mi primo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Juan,

      Oui, cette dernière photo animée est impressionnante : quel geyser de sperme !!!

      A chacun ses fantasmes : moi j'imagine que c'est le père qui stimule le fils. Ainsi donc, pour toi, c'était ton cousin que tu désirais quand tu était adolescent :)

      Bonne journée - Bisous.

      Supprimer
    2. Eh bien, dans ce cas, ce doit être un père très attentif envers son fils (ce dont je ne saurai le blâmer, ayant eu également cet avantage), car la rondelle de ce jeune homme me semble bien dilatée, signe d'un entraînement de qualité. je me demande, même, s'il n'y a pas un plug interne placé pour ovaliser la chose sous nos regard égrillards..

      Supprimer
    3. Mes compliments à Thomas et sa "communauté". J’allais finir par croire que j’étais le seul à pratiquer le "partage familial collectif". certes, ce n'est pas toujours reposant, physiquement et psychologiquement, mais cela donne au sexe une dimension supérieure!

      Supprimer
    4. Le "partage familial" de Thomas et Gérard est loin d'être comparable à ce que vous faites en famille chez vous. Pour eux, les rapports à trois ont été très exceptionnels, seulement deux fois et une troisième avec un quatrième larron :)

      Supprimer
  4. Bonjour
    Je suis Gérard, le père de Thomas.
    Depuis qu'il m'a fait découvrir le blog, j'y viens presque tous les jours. Plus que Thomas qui n'y vient que de temps en temps.
    Aujourd'hui quelle surprise de voir que les commentaires de mon fils vous racontant ses envies envers moi ont été repris en articles.
    J'ai laissé un sms à Thomas pour le lui dire.

    Sachez que depuis notre première fois sans pénétration, on a remis le couvert plusieurs fois avec pénétration aussi bien actives que passives de l'un et l'autre.
    Mon compagnon, Pierre, s'est joint à nous deux fois pour un plan à trois. Et une seule fois on a fait un plan à quatre avec Guillaume, un ami de Thomas.

    Comme vous le voyez on s'amuse bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous souhaite à vous, à votre fils ainsi qu'à vos compagnons respectifs beaucoup de bonheur, d'amour, de passion, de sexe (avec ou sans pénétration)!

      Supprimer
    2. Bonsoir Gérard et merci pour ton message.

      Je suis très heureux de faire la connaissance du papa de Thomas et je suis très heureux pour lui qu'il ait pu réaliser ses fantasmes avec toi.

      Pourrais-tu me dire ce qui a précisément fait le déclic chez toi ? Quelles étaient au départ tes réticences par rapport à une relation sexuelle avec ton fils ? Pour quelles raisons tu ne voulais pas en entendre parler ? Puis quel est l'argument décisif qui t'a aidé à franchir le pas ?

      Je trouve aussi sympa que ton ami Pierre a accepté de se joindre à vous pour un plan à trois. Comme il l'a fait à deux reprises, je suppose que cela ne lui a pas déplu.

      Pour la partouze avec Guillaume, celui-ci savait-il qui vous étiez pour Thomas ? Dans l'affirmative, cela ne l'a-t-il pas choqué ?

      Enfin, je déduis de ta dernière phrase que vous trouvez tous beaucoup de plaisir de ces plans et que vous ne vous arrêterez pas là :)

      Bonne soirée - Bisous.

      Supprimer
    3. Bonsoir c'est Thomas

      Mon papa m'a dit que mes témoignages étaient ressortis en articles de premier plan. Je vois qu'il ne me mentait pas. J'en suis étonné et content à la fois.
      Comme mon père vous l'a dit, je ne viens sur le blog que de temps en temps. Depuis mon témoignage je n'avais pas commenté. Mon père viens sur le blog plus souvent que moi depuis que je lui ai fait connaitre. Mais c'est la première fois qu'il met un commentaire. Sans doute à cause de la reprise de mon témoignage a n'en pas douté.

      Je peux répondre à certaines des questions posées concernant Guillaume. Je laisse les autres à mon papa.

      Guillaume n'est pas mon compagnon comme semble le croire Mister Opti Mystic. Il est juste un ami avec qui je fais du sexe de temps à autre. Guillaume et moi, on se connait depuis quelques années. Tout comme moi, il avait le fantasme du père mais n'a pas eu l'occasion de le réaliser, son père n'étant absolument pas homo. Son père est aujourd'hui décédé.
      Guillaume savait que moi aussi j'avais ce fantasme. Quand je lui ai raconté que j'avais conclus, il a tout de suite proposé qu'on le fasse tous ensemble car il voulait voir un fils et son père baiser ensemble. Cela l'excitait. Dés qu'on a pu, on l'a fait. Et comme entre temps Pierre, le compagnon de mon père c'est joint à nous, cela s'est fait à quatre au lieu de trois.

      On a pas eu l'occasion de remettre ça à quatre pour le moment.

      Pour le reste, je laisse papa, qui est à côté de moi, vous répondre.

      Merci à bientôt

      Supprimer
    4. Bonsoir Thomas.

      Pourquoi papa aurait-il menti ?

      Je reprends régulièrement en article des témoignages qui nous sont confiés dans les commentaires car il est clair que la plupart des visiteurs n'ont pas le temps d'aller lire tous les commentaires sur des articles datant de plusieurs jours et a fortiori de plusieurs mois. Pourtant, je trouve que tous ces témoignages sont intéressants et méritent d'être lus par tous les amis.
      Comme les participations sont - pour des raisons que chacun peut comprendre - anonymes, je n'ai pas ton adresse mail et je n'ai pas pu te prévenir de la publication. Je comprends que tout le monde ne peut pas suivre le blog tous les jours et heureusement ton papa a pu te prévenir et nous pouvons ainsi poursuivre le débat :)

      Comme je peux comprendre, Guillaume se trouve dans la même situation que moi : un père qui n'est absolument pas homo et avec qui il est impossible d'espérer quoi que ce soit. La seule différence, c'est que j'ai la chance d'avoir encore mon père. C'est sympa de ta part - et de celle de ton papa - de lui avoir permis de vivre son fantasme par procuration.

      A quatre ou à trois, ou à défaut à deux, je vous souhaite de remettre cela le plus souvent possible. Pourquoi pas ce soir puisque ton papa est près de toi :)

      Bonne fin de soirée - Bisous.

      P.S. : J'attends avec impatience la réponse de ton papa car - qui sait ? - il pourrait me fournir des arguments pour enfin convaincre mon papa. Mais bon, ça peut attendre si vous avez mieux à faire tous les deux pour le moment <3

      Supprimer
    5. Bonsoir et merci pour votre accueil

      Je vais répondre à vos questions.

      Je voudrais d'abord préciser quelques choses.
      Quand mon fils m'a fait son coming out, ce n'était pas vraiment une surprise pour moi. Je m'en doutais déjà depuis un certain temps. Je m'étais fait à cette idée mais je l'avais gardé pour moi.

      Après son coming out, nous avons commencé à parler régulièrement de l'homosexualité. Je posais beaucoup de questions. Je voulais savoir comment c'était. Sans le savoir, j'alimentais le fantasme de Thomas envers moi.
      Lorsqu'il m'a demandé si j'aimerais faire l'expérience d'une relation avec un homme, l'idée avait eu le temps de faire son chemin. J'ai donc répondu que oui.
      Mais quand il m'a proposé de le faire avec lui, j'ai trouvé cela carrément indécent. Le choc a été rude. Je n'ai pas voulu.
      Ce n'était pas normal à mes yeux.
      Il m'en a reparlé d'autres fois mais je ne cédais pas. Et puis deux ans après qu'il m'ait fais son coming out, j'ai fini par céder. Mais après qu'on se soit déshabillé et un peu tripoté, je n'ai pas pu aller jusqu'au bout parce que c'était mon fils et j'ai remis mes vêtements. Je lui ait aussi demandé de ne plus revenir sur le sujet.
      L'envie de m'essayer à l'homosexualité ne m'a pas quitté pour autant. J'ai fait des rencontres et j'y ait pris goût.
      J'ai fini par rencontrer Pierre. Par discrétion pour l'un et l'autre vis à vis de nos proches, on n'habite pas ensemble. Pierre est divorcé lui aussi mais il se savait homo depuis toujours, ce qui n'est pas mon cas. Sauf qu'il n'a eu sa première expérience avec un mec qu'après son divorce. Assez tard donc.

      Alors le déclic ?
      C'est quand Thomas m'a fait lire les articles et commentaires du blog. Surtout ceux parlant d'incestes et les bandes dessinées de Josman fortement orientées incestueuses.
      J'ai compris tout de suite que les fantasmes de Thomas pour moi ne s'étaient pas évaporés avec le temps. Je ne voulais toujours pas l'envisager.
      Par curiosité, je suis revenu sur le blog pour lire ce que Thomas ne m'avait pas montré. Les témoignages divers des gars qui ont des relations incestueuses avec leur père, leur frère ou neveu m'ont parfois surpris selon les circonstances auxquelles cela a débuté pour eux. Cela m'a parfois amusé aussi.
      Cela a surtout eu pour effet de dédramatiser la chose. Et je me suis rappelé que j'avais presque céder quelques années auparavant.
      Alors on l'a fait sans pénétration anales la première fois au cas ou je regretterais. Comme ça n'a pas été le cas les fois d'après il y a eu pénétration anales réciproques.
      Je l'ai ensuite raconté à Pierre qui savait bien sûr que Thomas était homo. Sa première réaction a été la stupéfaction mais nous en avons parlé tous les trois autour d'un dîner quelques jours après où Thomas a expliqué son attirance pour moi depuis longtemps. Nous avons fini dans la chambre tous les trois.

      La suite vous la connaissez.
      J'étais embarrassé par l'inceste. Je ne me voyais pas faire l'amour avec mon propre fils. Ce n'était pas normal. Je le pense toujours d'ailleurs même en ayant franchi le pas. Les arguments décisifs sont ce que j'ai lu sur le blog.
      Tous ces mecs ayant des relations incestueuses sans que cela semble leur poser problèmes, c'est ce qui m'a décidé.
      Je n'ai pas de regrets et je pense que l'on le refera même si pour moi ce n'est pas tout à fait normal.

      Bonne soirée

      Supprimer
    6. Bonsoir Gérard et merci pour toutes ces précisions.

      Qu'est-ce qui est normal, qu'est-ce qui ne l'est pas ? Là est la question.

      Il n'y a pas longtemps, beaucoup pensaient qu'un blanc avec une noire ce n'était pas normal. Certains le pensent sans doute encore aujourd'hui sans plus oser le dire car cela s'apparenterait à du racisme ?
      Un pauvre et une fille riche, une femme instruite et un analphabète, tout cela était considéré naguère comme anormal. Les normes sont finalement très variables d'une société à une autre et d'une époque à une autre. Il n'y a donc pas de normalité absolue :)

      A mon avis, c'est ce qu'on ressent qui peut le mieux nous servir de norme. Si on aime ce qu'on fait, si on y prend du plaisir, si on se sent bien en le faisant et après l'avoir fait, si on en retire des satisfactions, c'est que c'est bon et c'est donc normal de le faire. Dans le cas contraire, si on en retire rien de bon, autant ne pas le faire.

      A partir du moment où on est entre adultes conscients de ce qu'on fait et de ses conséquences et qu'on ne fait de mal à personne, tout est permis. C'est là que je met la norme pour moi. Si ça ne me plait pas ou si ça ne plait pas à un de mes partenaires, alors je ne le fais pas.

      J'ai retenu la dernière phrase de ton premier message : "Comme vous le voyez on s'amuse bien !"
      Il n'y a donc rien d'anormal - à mes yeux - dans ce que vous faites. En tout cas, tu es un papa très sympa.

      Bonne fin de soirée - Bisous.

      Supprimer
    7. Je comprends ton point de vue.

      Oui je pense que ce n'est pas complètement normal mais je le fais quand même. La preuve, en attendant ta réponse on s'est fait un petit 69 bien juteux.
      Thomas s'amuse beaucoup de tout cela car il a obtenu ce qu'il voulait depuis longtemps. J'apprécie beaucoup aussi.
      Je ne regrette pas, je l'ai dit, et je ne pense pas que l'on arrêtera.
      Pierre est très excité de cela aussi malgré sa stupéfaction lorsque je lui ai avoué.

      Par contre si Thomas avait été une fille, je n'aurais JAMAIS cédé. D'ailleurs, j'ai remarqué sur le blog que d'autres mecs qui pratiquent l'inceste entre mecs ne sont pas à l'aise avec l'inceste hétéro. Plusieurs l'ont dit sur le blog et je partage cet opinion. Chacun ses limites.

      Par contre je trouve que l'homosexualité est une chose "naturelle" autant que l'hétérosexualité.

      Bisous

      Supprimer
    8. Salut

      Je trouve que les choses sont assez claires entre Thomas et Gérard.

      Gérard s'est intéressé à l'homosexualité de son fils et l'idée lui est venu de s'y essayé. C'est une bonne ouverture d'esprit.
      Après c'est la lecture du blog qui l'a décidé de franchir la ligne de l'inceste. Même s'il dit que ce n'est pas très normal, il le vit quand même. Il y a donc trouvé un certain équilibre à sa sexualité.
      J'aimerais tout de même savoir s'il a toujours des relations hétéros ne serais-ce que de temps en temps, puisqu'à la base il était hétéro ?

      Bisous

      Supprimer
    9. Chacun a bien sûr ses limites qui dépendent de l'éducation, des expériences aussi bien positives que négatives qui ont été faites ...
      Je crois que l'essentiel est de connaître ses limites et de les respecter, sachant que celles-ci peuvent changer avec le temps. J'ai d'ailleurs, comme tout le monde les miennes et, tout comme pour beaucoup ici, l'inceste hétérosexuel en fait partie. Mais, je suis mal placé pour en juger puisque je ne suis pas hétérosexuel. Je pense que le risque de procréation consanguine explique largement le fait qu'on soit mal à l'aise avec ça et que la société ait imposé un tabou sur ce genre de relation. Cela dit, avec les progrès de la médecine comme la contraception, le contrôle des embryons et des tares qu'ils pourraient avoir, l'interruption de grossesse, les risques sont fortement réduits. C'est sans doute la raison pour laquelle la loi française n'interdit pas l'inceste entre personnes adultes.
      L'essentiel en ce qui vous concerne est que vous y trouviez tous les trois votre plaisir.

      Bonne nuit - Bisous.

      Supprimer
    10. Bonsoir Corentin.

      Comme tu le dis, l'essentiel est de trouver son équilibre.

      J'espère que tout va bien pour toi et Philippe, et que son nouvel appartement te plait.

      Bonne nuit - Bisous.

      Supprimer
    11. Bonsoir Corentin

      Non je n'ai plus de relation hétéro. J'en avais quand même au début de ma découverte homosexuelle mais plus depuis que j'ai rencontré Pierre. Je n'y pense même pas.

      Bonsoir, je vais me coucher seul Thomas est rentré chez lui.

      Supprimer
    12. ZobàDada
      J'ai pensé un truc.
      Il serait intéressant de demander aux habitués du blog qui ne pratiquent pas l'inceste ce qu'il en pense malgré tout. Sont-ils critiques ou pas sur ce domaine. Conçoivent-t-ils l'inceste ou non ?

      Enfin c'est ton blog, tu fais ce que tu veux, je n'ai pas d'ordre à te donner. Mais ça peut être intéressant. En tout cas pour ma propre curiosité.

      Bisous

      Supprimer
    13. Bonsoir Corentin,

      C'est une bonne idée pour un article-débat. Ca en fait déjà deux avec la question concernant les hétérosexuels qui deviennent homo.

      A vrai dire, je n'y ai jamais pensé auparavant car j'ai toujours supposé que les habitués du blog en connaissent les thématiques principales et qu'ils ne reviendraient pas régulièrement si cela les dérangeait fortement. Mais, i est vrai qu'il peut y avoir toute une série de nuances possible.

      Bonne soirée - Bisous.

      Supprimer
  5. Bonjour Dada , comme toujours tu sais nous émerveiller avec des récits sensuels et torrides

    Merci à Thomas et Gérard pour ce fabuleux récit et grand merci à eux d'avoir ouvert leur cœur pour notre plus grand bonheur - respect à eux .

    Pour ma part je n'ai jamais été attiré par mon père ( gros macho con raciste et homophobe )

    Par contre très attiré par mes cousins et oncles avec certains nous avons passé à l'acte j'avais onze ans !

    Bonne journée Dada - Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Melvin

      C'est vrai que tout le monde n'a pas la chance d'avoir un papa aussi sympa que celui de Thomas.

      De toute évidence, le tien était tout le contraire de Gérard.

      Le pire, c'est quand les pères mettent leur fils à la porte de chez eux en apprenant qu'ils sont homosexuels. C'est quelque chose de terrible pour un garçon de 15 ou 16 ans de se retrouver à la rue sans aucune ressource et sans savoir vers qui se tourner parce qu'à cet âge-là, il n'est pas certain qu'ils connaissent les associations qui pourraient les aider.

      On peut aussi penser au nombre de suicides beaucoup plus élevé pour les jeunes homosexuels que pour les jeunes hétérosexuels, et qui ne peut se justifier que par un environnement familial et scolaire particulièrement homophobe.

      De ton côté, tu as pu compter sur le soutien de tes oncles et cousins qui, pour certains, ont pu t'accompagner dans tes jeux sexuels dès le début de la puberté.

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
    2. C'est vrai que le suicide des jeunes homos est un vrai fléau et la conséquence d'une homophobie encore très forte contre laquelle il faut lutter.
      Mon homosexualité n'a été connue par mes parents que très tard, j'avais 33 ans, mais il ne m'ont jamais rejeté pour autant.
      Je trouve inadmissible le comportement des parents qui chassent leurs enfants en raison de leur homosexualité. C'est un crime pour lequel ils devraient être condamnés en tout cas si les enfants sont encore mineurs. En ce qui me concerne, je serais disposé à adopter un ou plusieurs de ces enfants reniés par leur parents afin de les aider à s'épanouir tels qu'ils sont.

      Supprimer
    3. Félicitations, Melvin. Effectivement, comment juste avant la puberté est excellent. Un truc souvent important,à cet âge, est la fascination pour le sexe des adultes (ou des grands frères / cousins lycéens): identification, fascination pour ce que l'on voudrait être plus tard etc. Ça pousse les mains des jeunes sur les cuisses des grands.. et plus si affinité. Si, en plus, le grand est en manque, c'est jackpot!

      Supprimer
    4. Bonsoir Charles,

      Je suis bien d'accord avec toi, au début de la puberté, les jeunes sont souvent fascinés par le sexe des plus grands (frères ou adultes proches) pour les raisons que tu cites. Je crois que si la fascination est trop forte sans pouvoir être satisfaite, comme ça a été le cas pour moi, il peut s'en suivre une énorme frustration qui aboutit à un blocage. Je me dis souvent que si j'avais pu assouvir mes désirs à ce moment-là, je n'aurais sans doute pas fait une fixation sur mon père comme je l'ai faite. Cela dit, je ne regrette rien puisque j'ai quand même pu être initié par des hommes mûrs (sexagénaire puis quadragénaire) quand j'ai eu 17 ans. Il n'empêche que si j'avais pu faire ces expériences comme Melvin à 11 ou 12 ans, je serais peut-être davantage intéressé par des mecs de mon âge. Mais pas de regret, avec des si on mettrait Paris dans une bouteille :)

      Bisous.

      Supprimer
  6. Je suis en admiration devant le "couple" formé par Thomas et Gérard. Etant homo depuis toujours, je n'ai pas eu d'enfant. Je ne sais pas comment j'aurais réagi si mon fils m'avait chauffé ainsi. Me connaissant, j'aurais sans doute cédé mais pas tant qu'il vivait sous mon toi car je n'aurais pas voulu que mon autorité parentale en prenne un coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir mon Kalinours.

      Je suis bien d'accord avec ta remarque sur les jeunes mis à la porte de chez eux parce qu'ils sont homos. Je ne suis d'ailleurs pas sûr que les parents aient le droit d'abandonner leurs enfants. Il doit y avoir des lois pour l'interdire mais ces lois sont elles appliquées ? C'est comme les lois qui interdisent l'homophobie, elles existent mais c'est très difficile de les appliquer.

      Bonne nuit - Bisous.

      Supprimer