vendredi 19 juin 2015

Le Vicomte de l'amour et Monsieur Saint-Martin


Pour terminer la semaine en beauté, voici un nouveau récit de notre ami Daniel Vicomte de l'Amour que je remercie chaleureusement pour sa participation.



Je me retrouvais seul encore une fois, lors d'un voyage d'affaire de papa.

Maintenant que nous étions bien installés, il n'était pas rare que je sois invité par les voisins. Je vais m'attarder vis à vis de notre voisine du dessus. Cette gentille mamie de 80 ans passé, avait un chien prénommé KIWI et elle me demandait souvent d'aller le promener dans le parc pour ses besoins car elle se fatiguait très vite. Bien sûr, j'étais rémunéré par un joli billet de 100 frs à chaque sortie et, comme il fallait sortir KIWI deux voire trois fois par jour, j'arrivais à me faire un joli magot.

Un dimanche midi, elle m'a proposé une invitation après la sortie de KIWI. J’ai volontiers accepté car d'être seul c'est pas facile tous les jours. Ainsi, j’ai fait la connaissance de son fils Alexandre, 56 ans, retraité des cadres de la SNCF. En fait, il vivait avec sa mère, car il tenait à prendre soin d'elle. Mais, le fait de sortir le chien ne lui plaisait pas car le chien et lui ne s'entendaient pas du tout.
– Alors c'est toi Daniel notre petit voisin ?
– Oui et vous êtes Alexandre le fils de Mme St Martin !
– Enchanté Daniel
– De même

Attention, dans la famille on est poli et je voulais que mon père soit fier de moi de représenter la famille en son absence.
– Oui Daniel lui au moins il s'entend avec KIWI.
– Maman, tu sais bien que ce chien est lunatique et qu'il ne m'aime pas
– Et comment feras-tu quand je serai morte ?
– Arrête maman, la question n'est pas là !

Le repas était délicieux et je me suis montré très poli et serviable vis à vis de mes hôtes. Quand je suis parti, Alexandre m’a dit :
– Tu reviens quand tu veux ; non seulement tu es poli et serviable mais tu es tout à fait mignon, j'aimerai tant faire plus ample connaissance.
– C'est si gentil de votre part. Ok je repasserai.

Vraisemblablement mes boucles blondes et ma fraîcheur avait fait un adepte, Alexandre n'était pas mal non plus, brun, légèrement dégarni, un sourire ravageur, grand 1m85 environ, mince, de grandes mains, des bras poilus, tout ça avait causé un peu de désordre dans mon slip.

Peu de temps après Mme St Martin est partie en cure et, comme à son habitude, elle m'a confié la promenade de KIWI.

Ce jour-là, lors de la promenade de KIWI, nous avons été surpris par un orage. Je me suis retrouvé complément mouillé – et le chien aussi -, la promenade a donc été écourtée et j’ai ramené KIWI chez les St Martin.

Alexandre ouvre la porte :
– Rentre vite gamin, tu es trempé ! Toi, sale cabot, va dans ton panier !!
– Oh le pauvre.
– Ne le plains pas. Ici, il a tout ce qu'il veut et je passe bien souvent après lui.
– Ah, je comprends votre mécontentement ! Mais j'ai l'impression que vous n'attendiez pas mon retour si tôt
– Non, pas du tout (Alexandre rougit).

Il n'avait pas ouvert la porte de suite et semblait essoufflé. Sa tenue était particulière ; il était en marcel laissant apparaître un torse velu et avait mis un pantalon de jogging noir moulant ses attributs masculins de façon avantageuse. Cela laissait penser qu'il n'avait pas de sous-vêtements.
– Aller, il va falloir te sécher gamin, sinon tu vas attraper froid, je vais chercher des serviettes.
– Merci Monsieur.
– Non ! Je t'ai déjà dit de m'appeler Alex.
– Ok Alex (avec un clin d'œil)

Quand Alex est revenu j'avais enlevé ma veste mouillée et je l'avais posée dans le salon.

– Aller, enlève ton tee­shirt… mais tu es trempé jusqu'aux os, essuie ta tête.
– Oui, merci Alex.

Pendant que je m'essuie la tête, Alex m’essuie le torse puis il me dit :
– Enlève ton pantalon, il est trempé.

J’enlève mes chaussures puis le pantalon. Alex est dans mon dos, je sens son regard appuyé. Une fois que j'ai fini, il se met à genoux et essuie mes jambes.
– Il te faut enlever ton slip gamin car il est aussi mouillé.
– Mais je n’ai pas l'habitude d'être tout nu devant des gens que je ne connais pas !
– Aller, on est entre hommes ici, il n'y a aucun soucis, je ne vais pas le crier sous tous les toits.
– Bon d'accord.

Devant Alex agenouillé, je fais glisser mon slip, dénudant mon petit cul tout en me baissant. C’est à ce moment-là que ma rondelle s'expose à lui.
– Eh ben gamin, c'est joli ça !!!
– Qu'est-ce qui est joli ?

Je me retourne. Alex est toujours à genoux et son jogging moulant laisse voir que son bâton d'amour est en pleine érection.
– Reste de dos que j'essuie ton joli petit cul.

Alex approche ses mains avec la serviette et commence son essuyage. Il fait ça doucement, c'est agréable ; je suis en train de me mettre à bander. Puis, la serviette est vite abandonnée et Alex me dit :
– Viens mon gamin, approche tes fesses et baisse-toi.
– Que vas-tu faire ?
– Du bien mon chéri.

Je m’exécute et Alex approche sa bouche de ma rondelle, il me lèche l'anus, je gémis.
– Oh, toi tu n'es plus puceau du cul, mon cochon ! Avec qui tu baises ?
– Tonton m'a dépucelé, et Papa et moi on joue beaucoup ensemble.
– Il te met son sexe dans le cul ?
– Oui et j'aime trop ça !
– Daniel, tu me fais bander veux-tu que je te baise ?
– J'ai bien vu que tu bandais tout à l'heure.
– Ce que tu ne sais pas, c'est que, pendant que tu promenais KIWI, je me branlais en pensant à toi et maintenant mon désir va se réaliser.
– Je m'en suis douté, vu ta tenue…

A ce moment-là, Alex se relève et enlève son jogging. Je me retourne et aperçois une belle bite de 20 cm bien gonflée d'où s'échappe de la mouille. Je me précipite dans ses bras et nous nous roulons des pelles. Il me prend dans ses bras comme un bébé et m'emmène dans sa chambre. Sur le lit nos corps s'enlacent, il frotte sa grosse bite contre mon ventre.
– Baise-moi, Alex, j'en ai envie !
– Oh oui, moi aussi chéri, mais suce-moi d'abord.
– Oui, une belle bite comme ça a besoin de bonnes lichettes.

Nous nous mettons en position 69. Alex bouffe mon cul pendant que je suce son gros braquemart.
– Putain, tu suces bien.
– J'ai de l'expérience avec tonton et Papa. Toi, Alex, tu me fais trop de bien… humm humm humm… continue à me bouffer le cul.
– Ton cul est divin, mais ne vas pas trop vite, je veux aussi l’ensemencer.
– Je savais, à tes grosses mains, que tu étais un bon baiseur.
– Petit cochon, va !!!

Alex change de position et se met entre mes cuisses ; sa bouche rejoint la mienne et nous nous embrassons à pleine bouche. Sa bite frotte à nouveau contre mon ventre, j'écarte un maximum les jambes et il les relève ; sa bite prend position devant ma rondelle ; Alex s'enfonce petit à petit, je gémis, il est dans mon cul jusqu'aux couilles et fait des vas et viens. C'est délicieux, on s'embrasse, il me traite de salope, moi je le traite de pervers. J'entoure sa taille avec mes jambes, ses coups de bite sont de plus en plus rapides et fermes :
– C'est trop bon gamin.
– Va-s-y, baise-moi encore !!!
– Tu aimes ça hein salope !
– Ouiii espèce de cochon !
– Putain, ton oncle a dû se régaler à t'enculer le premier !
– Oui, encore, encore, encore !!!
– Je vais jouir gamin… dans ton cul…
– Va-s-y, espèce de salop !

Et nos ébats nous conduisent à l'extase. Nous jouissons dans un cri commun de mâle en rut. Je jouis du cul et lui m'envoie de nombreux jets de sperme chaud dans mon ventre. Nous nous roulons des pelles d'amour, nous nous blottissons l'un contre l'autre et nous nous endormons collé l'un à l'autre.


Si vous souhaitez aussi témoigner sur ce blog de vos relations ou de vos fantasmes avec un homme de votre famille, ou avec un homme plus âgé ou plus jeune que vous, qui pourrait être votre père ou votre fils, ou si vous souhaitez raconter une histoire bandante mettant en scène un jeune avec un homme mature ou des membres mâles d'une même famille, vous pouvez m'envoyer un message à l'aide du formulaire qui se trouve à droite ou du lien E-mail qui se trouve sur mon profil Blogger.


Bonne journée à tous - Bisous.

9 commentaires:

  1. Pour info, je suis content d'annoncer que je me suis trouvé un mec. On s'est rencontré il y a quelques semaines et on s'est revu quelques fois, mais depuis hier c'est officiel, on est ensemble.
    Il s'appelle Xavier, 5 ans de plus que moi, très masculin musclé et sportif, brun aux yeux bleus avec la peau mâte. J'adore et il est vraiment mon type de mecs à tous les points de vues.
    Et ce qui est vraiment le top du top, il a autant de vacances que moi, ce qui nous permettra de passer beaucoup de temps ensemble. Il est en effet professeur de français dans un collège, alors que moi je suis instit dans une école primaire pour ceux qui ne le savent pas.

    Souhaitez-nous bonne chance.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Bentje,

      Je suis très heureux pour toi et je te souhaite beaucoup de bonheur avec Xavier.

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
    2. Très heureux pour vous

      Supprimer
    3. Félicitations Benje. Tout mes vœux pour vous deux.

      Bisous

      Supprimer
    4. C'est une bonne nouvelle pour toi, Benje. Je te souhaite le meilleur du bonheur.

      Biz

      Supprimer
  2. très bon recit! est-il un fantasme?

    voilà mon dernier post:

    http://menforxersex.blogspot.it/2015/06/happy-birthday-leo-giamani.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Xersex,

      Oui, c'est un récit très bandant. Je ne sais pas si c'est du vécu ou un fantasme. Mais, est-ce important de le savoir ?

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
  3. Bonjour Mister Damien!
    Ton ami Le Vicomte de l'amour nous offre ici un nouveau récit fort excitant!
    Je te souhaite une belle et bonne journée!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Mister Opti Mystic !

      Heureux que tout cela te plaise et t'excite :)

      Bonne soirée - bon weekend - Bisous.

      Supprimer