samedi 14 novembre 2015

Aimez-vous vous branler ?


Difficile d'ouvrir ce billet sans évoquer les terribles événements qui se déroulent actuellement à Paris. Nous ne pouvons plus fermer les yeux, la réalité s'impose à nous telle qu'on pouvait déjà la pressentir au mois de janvier. Appelons les choses par leur nom : nous sommes en guerre !!!! Je dis bien "nous", moi qui ne suis pas Français, car cette guerre est déclarée à toute l'Europe. Cette fois, l'ennemi n'est pas un Etat organisé mais un Etat polymorphe et insaisissable contre lequel il ne suffit pas de fermer les frontières, comme le gouvernement vient de le décider, puisqu'il a déjà infiltré ses nombreux tentacules dans nos pays. L'ennemi, nous le connaissons puisque c'est le même qui met à feu et à sang le Moyen-Orient et qui fait fuir les milliers de migrants qui se pressent à nos portes, l'ennemi le plus sanguinaire, le plus fanatique et le plus intolérant qu'on puisse imaginer, un ennemi qui massacre les homosexuels au nom de son dieu (sans majuscule) et qui imagine qu'il plait plus à ce dieu de faire couler le sang des innocents que de faire couler la divine semence de l'amour et du plaisir.
Que cet ennemi ne nous intimide pas. Résistons-lui et branlons-nous frénétiquement pour lui faire la nique !!!!


J'imagine que vous ne venez pas ici pour parler de politique ni pour retrouver les mauvaises nouvelles déversées par les médias traditionnels. Revenons-en donc tout de suite à ce pourquoi ce blog est fait, se distraire des soucis du quotidien, stimuler nos fantasmes et nous donner un peu de bon temps.

Place donc à la branle !











Bon weekend à tous !

10 commentaires:

  1. Effectivement, la guerre frappe à nos portes. Je ne me transformerai pas en chroniqueur politique mais citerai simplement mon action, qui hélas, trouve encore plus sa justification : le rapprochement franco-maghrébin par une sensualité partagée et goûtée en commun. Le vendredi, nous recevons régulièrement des lycéens et des adultes pour boire un thé / coca, discuter… voire prolongations.
    Ce soir, il est urgent de faire des « prolongations communes comme antidote et montrer que chez nous, « ça ne passera pas ». A+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Charles,

      Je suis bien d'accord avec toi. Le sexe est une soupape de sécurité bien meilleure pour évacuer toute l'énergie, et aussi l'agressivité il faut bien le reconnaître, qu'on a en soi.

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
  2. evidemment la plus belle vidéo est Corbin Fisher.
    Dans certaines vidéos, l'idée de ne pas montrer l'éjaculation, ne semble pas très intelligent.
    merci pour tes tweets, Damien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Xersex,

      On ne montre pas le sperme dans les premières vidéos pour garder un peu de tension dans la queue pour les suivantes et donc t'exciter par exaspération :)

      Bon dimanche dans ton sex-club - Bisous.

      Supprimer
  3. Visiting. :) Keep it up, buddy!!

    RépondreSupprimer
  4. Est-il nécessaire vraiment d'apporter une réponse au titre de ton article?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand même car, au nombre de réponses, je commence à avoir des doutes.

      En ce qui te concerne, je crois connaître la réponse :)

      Bonne nuit - Bisous.

      Supprimer
  5. Et oui bel ami ! Bien sûr que j'aime çà depuis mon adolescence çà ne m'est jamais passé, à peine calmé à mon âge !!
    Souvent l'envie me prends n'importe où, dans la voiture, en promenade en forêt, le matin au réveil c'est sublime, le soir pour s'endormir... Oui c'est bon ! Un plaisir sublime qui me fait sentir combien j'existe...

    Plaisir solitaire
    De mes pensées pour l'aimé, surgirent de profonds désirs
    En vagues profondes, insidieuses et impertinentes.
    Mon corps entier demandait ses caresses savantes,
    De celles qui se dénouent en indécents plaisirs.

    Sans tarder, il me fallait répondre à cet appel sauvage,
    Qui fourrageait autant mon âme que mon ventre.
    D'ardentes sollicitations irradiaient de mon épicentre.
    Encensaient des délices de la chair, l'apanage.
    .../... http://librecoursaveux.blogspot.fr/2014/02/plaisir-solitaire.html

    Bisous bel ami

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce joli poème que j'avais déjà eu l'occasion de lire et que j'ai relu avec tout autant de plaisir. Il s'agit de toute façon là d'une activité dont on ne se lasse jamais.

      Bisous.

      Supprimer