vendredi 27 novembre 2015

Le jour où Hervé a eu la honte de sa vie


J'imagine que plusieurs d'entre vous ont déjà rêvé de surprendre leur papa en branle ou souhaité se faire surprendre par lui pour voir sa réaction. Certains papas ont peut-être aussi cherché à surprendre leur fils. Inversement, il y en a peut-être aussi qui ont été surpris par leur père ou leur fils alors qu'ils ne le souhaitaient pas du tout. C'est ce qui est arrivé à Hervé qui nous l'a raconté dans les commentaires à l'article du jeudi 28 mai 2015.


Quand j'avais dix-sept ans (c'était il y a huit ans), un après-midi où j'étais supposé être seul à la maison, je me branlais tranquillement sur la terrasse au bord de notre piscine. Je ne savais pas que mon paternel était rentré plus tôt que prévu et qu'il me regardait faire caché derrière les voiles de la baie vitrée du salon donnant sur la terrasse.

Je me suis donné à fond sur ma besogne avec tout un tas de grognements et de gémissements et, quand j'ai eu craché, j'avais le torse maculé de foutre.

C'est à ce moment-là que mon paternel est sorti sur la terrasse et m'a demandé si c'était bon, avec un sourire dont je ne sais toujours pas si c'était un sourire de satisfaction ou moqueur. LA HONTE DE MA VIE !!!

Je me suis levé d'un bon, j'ai remis ma bite dans mon short et j'ai attrapé mon Tshirt que j'ai enfilé comme ça sans même prendre la peine de m'essuyer alors que j'avais craché une sacrée dose et j'ai couru dans ma chambre.

Mon père me criait que ce n'était pas grave mais j'avais trop la honte. Un moment après il est venu tape à la porte (je n'ai pas ouvert) en disant que je ne devais pas avoir honte et que tout les garçons, lui compris, faisaient ça. Il m'a dit de ne pas m'inquiéter qu'il n'en parlerait pas à ma mère. Je pense qu'il a tenu parole. On n'en a jamais reparlé, même si dans les premiers temps je voyais un rictus sur le visage de mon père qui me faisait comprendre qu'il avait toujours cette vision en mémoire.


Si vous souhaitez aussi témoigner sur ce blog de vos relations ou de vos fantasmes avec un homme de votre famille, ou avec un homme plus âgé ou plus jeune que vous, qui pourrait être votre père ou votre fils, vous pouvez m'envoyer un message à l'aide du formulaire qui se trouve à droite ou du lien E-mail qui se trouve sur mon profil Blogger.


















Bonne fin de semaine !

12 commentaires:

  1. beaucoup de lait masculin. Merci!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de quoi, Xersex. C'est toujours un plaisir d'offrir du bon lait chaud aux hommes :)

      Supprimer
  2. Le papa d'Hervé devait avoir une idée derrière la tête. Pourquoi as-t-il insisté alors que son fils était visiblement honteux de s'être fait prendre en pleine action ? Il n'avait pas besoin d'en rajouter sinon d'en avoir un but plus précis. Lequel ? On ne sait pas.
    Bizarre tout de même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Christian,

      Je pense moi aussi que le papa d'Hervé avait une idée derrière la tête. Qu'il l'ait maté pendant qu'il se branlait et qu'il soit intervenu juste après, avant qu'Hervé ait le temps de s'essuyer et de remettre son matos en place me paraît bizarre. Peut-être, comme le pense Hervé, voulait-il simplement profiter de l'occasion pour parler avec lui de sexualité mais j'ai quelques doutes. Mon esprit pervers me fait penser que le père était excité de voir son fils se masturber et qu'il avait peut-être envie de partager ce plaisir avec lui.

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
    2. Oui ! C'est étonnant la réaction du père d'Hervé. Il devait avoir une idée derrière la tête comme le dit Christian.
      J'ai suivi le lien en bleu du "jeudi 28 mai" et j'ai lu les commentaires de l'époque. Hervé ne semblait pas être d'accord avec l'idée que son père avait des arrières pensées. A mon avis, il est naïf mais il a peut être raison. Son père voulait peut être seulement aborder le sujet de la sexualité avec lui et il s'y est mal pris. Et cela a fait peur à Hervé.
      Ou alors c'est nous qui avons les idées mal placées.
      Pour mon cas, à partir de l'âge de 16 ans, mon père et moi, nous nous branlions souvent côte à côte en matant des films de cul hétéros et bi. Plus tard, après mon coming out, je lui ai montré des films gays. Et on se branlait dessus toujours côte à côte. Mais comme papa n'était pas gay, il aimait moins alors pour nous contenter tous les deux, quand on se branlait ensemble (sans se toucher), c'était surtout sur des films bisexuels.
      La première fois que çà s'est passé, j'avais donc 16 ans. Je m'étais réveillé vers 1h00 du matin avec une grosse soif. Je suis descendu et je suis tombé sur mon père en marcel et le froc au cheville et la queue raide devant une cassette porno hétéro. Il s'est senti un peu con sur le moment mais pour pas le montrer il m'a sorti une tirade sur le fait que se branler était naturel pour un mec. Comme j'ai acquiescé à ce qu'il disait pour paraitre naturel, il m'a proposé de regarder le porno avec lui "car après tout c'était de mon âge" à ce qu'il m'a dit. Moi, j’étais excité de me branler à côté de papa mais je faisais comme si c'était le film qui m'excitait. Après c'est arrivé assez souvent. On le fait plus depuis que je n'habite plus chez mon père.
      Je précise qu'on ne pouvait pas se faire choper par ma mère car mes parents étaient divorcés. Je vivais chez mon père car je n'avais pas voulu quitter mon lycée et mes copains après le divorce.
      Il ne s'est jamais passé autre chose entre nous autre que les branle côte à côte. Je n'aurais pas aimé de toute façon.
      J'ai 29 ans maintenant et on en parle jamais.

      Supprimer
    3. Salut Ariel,

      Merci pour ton avis et ton témoignage. Je comprends que, pour ton père, se branler à côté de toi ce n'était rien de bien grave, pas plus que boire un pot. C'est sûr que si c'était de la branle à côté l'un de l'autre, sans se toucher mutuellement, sans s'embrasser et sans aller plus loin, il n'y avait rien d'homosexuel. Je dois te dire que si je n'avais déjà pu faire rien que ça avec mon père, j'aurais été très content. Mais, on ne refait pas l'histoire.

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
  3. Je crois aussi que le père a dû être très excité en regardant son fils qui se branlait. S'il lui a dit qu'il le faisait aussi, c'était très vraisemblablement pour discuter avec lui - entre hommes - de toutes les sensations que la masturbation procure avec l'intention de les expérimenter ensemble.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le dis, ça confirme ce que je pense car un daddy sait mieux que n'importe qui ce qui se passe dans la tête d'un papa :)

      Supprimer
  4. Bonjour cher ami!

    En premier lieu une étrange surprise de découvrir mon prénom dans le titre de ton article même si très rapidement je comprends qu'il s'agit d'un tout autre Hervé ;)

    Un récit bien sympathique à lire dont tu réussis toujours à magnifier par une judicieuse sélection de photos!

    Je te souhaite un bon et beau dimanche!

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mister Opti-Mystic !

      Je ne me serais jamais permis de révéler ton prénom sur ce blog sans t'en parler auparavant et sans avoir ta permission. La discrétion est un leitmotiv sur ce blog. Libre à chacun d'utiliser un pseudo ou son véritable prénom quand il intervient.

      Je te souhaite une bonne et agréable semaine avec j'espère un peu de repos.

      Bisous.

      Supprimer