mercredi 30 décembre 2015

Le Vicomte de l'Amour et Monsieur Turpin


 J'avais prévu le dernier article de l'année pour aujourd'hui mais, comme je viens de recevoir une nouvelle histoire du Vicomte de l'Amour, il sera mis en ligne demain.


Cela faisait deux ans que mon père et mon oncle étaient décédés de façon accidentelle. Je me retrouvais seul.

Heureusement, diplôme en tant qu'infirmier depuis 5 ans, j'exerçais en libéral depuis une année. Le fait de me lancer la tête baissée dans le travail me permettait de rester connecté avec la réalité. Ma vie sociale en avait pris un coup. Seul demeurait dans ma vie Alexandre qui, ayant pris de l'âge, avait du mal à satisfaire mon appétit sexuel. Bref, je me surprenais parfois à bander chez mes patients car j’étais en manque de sexe. Une bonne bite de quinquagénaire dans mon petit cul m'aurait satisfait immédiatement.

Ce vendredi, je suis allé chez Mr Turpin vers 10h30 comme d'habitude. Cet homme de 52 ans divorcé s'est fait opéré des ligaments croisés depuis une quinzaine de jours. Les points ont été retirés depuis 2 jours et j'y vais pour une surveillance de la cicatrice. J'aime aller chez lui. Il est sympa et, à chaque fois que je me rends chez lui, il sent bon, il vient de prendre sa douche et m'attend en slip et peignoir. Je reluque souvent son entrejambe et j'imagine que ce beau paquet cache une grosse bite et des couilles gorgées de suc masculin. Il est poilu avec des mains larges qui manquent de m'écraser les doigts à chaque fois qu'il me serre la main.

Comme d'habitude j'arrive et frappe à la porte. Pas de réponse. Comme je sais que sa marche est encore fastidieuse, je rentre, je parcoure le couloir qui débouche dans la salle à manger où, assis sur son canapé, il m'attend. Mais aujourd'hui, plus je me rapproche de l'entrée de la salle à manger, plus j'entends distinctement des soupirs et des halètements, des « ouiiii ouiii ouiii ». Une vision par l'intermédiaire d'un miroir du couloir me donne l'explication.

Mr Turpin a sorti sa bite et se branle en regardant un film porno gay : un gamin de 18 ans se fait baiser par un mec ayant le double de son âge et prend un pied d'enfer. Mr Turpin ponctue la scène par « tu aimes la bite petite salope !!! » tout en se branlant frénétiquement. J'ai également une vue nette de son engin d'amour. Je ne me suis pas trompé il est bien membré, un bon 21 cm, des couilles bien développées qu'il tripote tout en continuant sa masturbation. Moi-même je bande, j'ai chaud aux tempes, bref je veux cette bite.

Pour éviter de le surprendre, je retourne sur mes pas. Cette fois-ci, je claque la porte d'entrée comme si je venais d'arriver et ponctue mon entrée par un tonitruant « bonjour ». Je vais jusqu'à la salle à manger et là, Mr Turpin a remis son slip et la télévision diffuse un programme de téléachat.
Bonjour Daniel. Excusez-moi, je ne vous ai pas entendu toquer à la porte. Décidément, dès que j'irai mieux, je remettrai en route cette sonnette.
C'est pas grave, ce sont des choses qui arrivent parfois. Ne vous inquiétez pas, j'ai l'habitude.
En tout cas, maintenant je vais mieux car j'arrive à plier la jambe.
Tant mieux (je m'avance et je vais à la salle de bain pour me laver les mains).
Faites comme chez vous Daniel !
Merci
Mr Turpin a pris sa douche, il y a encore de la buée sur le miroir. Près du lavabo il y a le panier à linge et là, je vois un slip, je ne peux m'empêcher de le prendre et de humer son odeur. Quelle bonne odeur de mâle ! Il y a même une tache un peu sèche que je titille de ma langue. Un petit goût salé me fait comprendre qu’il s’agit d’une tâche de mouille. Putain, la vision de sa bite peu avant et maintenant cette odeur et ce goût me font presque perdre la raison. Je repose le slip, me lave les mains rapidement et rejoins Mr Turpin.
Bon on va voir ce que donne le pansement, je pense que nous n’allons plus nous voir longtemps, car la cicatrice est jolie non inflammatoire (je suis à genou devant Mr Turpin, son peignoir est légèrement ouvert et j'ai une vision parfaite sur son slip où il y a une tache humide importante) on va plier la jambe et la déplier pour voir s'il y a une douleur !
Ok Daniel. Je m'allonge ?
Oui, ce sera mieux
Mr Turpin s'allonge sur le canapé. Je suis ainsi toujours à genou au niveau de sa hanche. Son peignoir est totalement ouvert et j'ai une vue plongeante sur son slip. L’odeur de sa bite chaude caresse mes narines.
Allez-y, pliez, Monsieur.
Comme ça ?
Remontez un peu plus le genou !
Attendez, je vais vous aider.
Je mets ma main sous la cuisse de Mr Turpin et remonte sa jambe au maximum.
Génial ! Je n'ai aucune douleur
Encore une fois…
Ma main sous sa cuisse est maintenant presque sous sa fesse et moi je suis un peu penché. Là, Mr Turpin pousse avec sa main sur ma nuque et me guide vers sa bosse, bien grosse car il s'est mis à bander.
Oh Daniel, excuse-moi mais j'en ai tellement envie.
Mr Turpin, moi aussi !
Petit cochon ! Pourquoi ne me l'as-tu pas dit avant.
Ça ne se fait pas, je suis un professionnel de la santé !
Je m'en fous, fais-moi une pipe, chéri.
Oh que oui !!!
Je baisse son slip. Sa bite sort comme un diable de sa boite et je me mets à le sucer.
Putain Daniel, tu suces bien !!! Oh que c'est bon.
J'ai l'habitude, mais j'aimerai que vous me baisiez.
Mets-toi à poil, gamin.
Ok, Mr Turpin.
Appelle-moi Charles.
D'accord Charles.
Je suis à poil en 10 secondes, je bande comme jamais, j'ai le feu au cul, je sens mon cœur battre aux tempes. Charles me tend la main et je le rejoins sur le canapé. Nous nous embrassons à pleine bouche, puis nous nous positionnons en 69. Je suce sa grosse bite de mâle en rut, lui me bouffe les couilles et mon anus.
On dirait un adolescent, humm ton cul est bien lisse et ta chatte accueillante, ça c'est un cul de salope qui doit avoir reçu de belles bites.
Oh oui, Charles, continue. Lèche ma chatte chaude qui a envie de ta grosse bite de salopard !
Mais que oui, je vais de baiser ma petite salope, viens te mettre sur la bite de Charles !!
Je me retourne et me visse sur son braquemart jusqu'aux couilles.
Oh putain Charles que c'est trop bon, elle est grosse et puissante.
Oui mon chéri, vas-y, fais-toi du bien, tu me fais du bien en même temps, viens m'embrasser.
Nos langues se mélangent. Je suce sa langue, tout en faisant des va-et-vient sur sa bite. J'embrasse son menton mal rasé, je frotte mes joues contre ses joues, nos langues se mélangent à nouveau, puis je me redresse. Charles me choppe par les hanches et accentue mes va-et-vient, ses cuisses se contractent.
Oh ouiiiii ma petite salope, je viens, je t'ensemence !
Oh mon salop, vas-y, baise-moi hummmm, oh ouii, je viens aussi !!!
J'éjacule sur le torse de Charles, celui-ci grogne comme une bête, m'oblige à rejoindre sa bouche et nous nous embrassons à nouveau à pleine bouche.
Eh bien tu caches bien ton rôle de salope toi !!!
E toi, pourquoi ne m'as-tu pas présenté ta bite avant ?
Tu peux rester jusqu'à quand aujourd'hui ?
14h00, ça te vas ?
Putain que oui car j'ai envie encore de te défoncer ton petit cul adorable de gamin.
Ma chatte est à toi vas-y car je suis en manque en ce moment.
Je suis resté chez Charles jusqu'à 14h00. J'avais un peu mal au cul après, mais c'était tellement bon que j'y suis retourné pour y passer la nuit.


  Si vous avez des fantasmes, des récits imaginaires ou expériences vécues en rapport avec les thématiques de ce blog, vous pouvez nous les raconter en détail en m'écrivant (zobadada@gmail.com) ou en utilisant le formulaire de contact qui se trouve à droite. Je le mettrais sur le blog pour que tout le monde en profite :)


 Le dernier article de l'année est programmé pour demain midi (UTC+2). Certains pays seront déjà passés en 2016. Je souhaite donc déjà aux amis de là-bas, ainsi qu'à ceux qui ne viendrons plus avant le nouvel an, un bon passage à l'an neuf et une bonne année.


Bisous à tous !

3 commentaires:

  1. Oh ouiiiii ma petite salope, je viens, je t'ensemence !
    – Oh mon salop, vas-y, baise-moi hummmm, oh ouii, je viens aussi !!!

    cela me émeut vraiment!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ça ne fait pas que t'émouvoir et que ça fait aussi se dresser ta queue :)

      Bonne soirée - bon réveillon - bonne année - Bisous.

      Supprimer
    2. Le beau mec de la première photo, je crois que c'est le gars de la pub pour le parfum Invictus.

      Supprimer