lundi 18 janvier 2016

Sexe, fantasmes et jeux de rôles


La réalité serait bien tristes et le sexe bien fade s'il n'y avait pas les fantasmes pour les égayer. Notre sexualité se réduirait à une succession de masturbations, fellations, sodomies purement mécaniques et finalement monotones si nous n'étions dotés d'une imagination fantasque pour pimenter tous ces actes et les conduire à une jouissance d'autant plus grande que nos fantasmes sont féconds.


Les fantasmes peuvent nous conduire à un orgasme extraordinaire quand nous y pensons en nous branlant ou pendant un acte sexuel avec un partenaire qui ne se doute rien du film que nous nous faisons dans notre tête pendant que nous baisons avec lui.

Il est certes possible de garder ses fantasmes pour soi mais on peut aussi les partager avec d'autres et les concrétiser à travers des jeux de rôles dans lesquels l'imagination se substitue momentanément à la réalité. Certains prendront plaisirs à se retrouver dans la peau de jeunes élèves naïfs pendant que d'autres seront des profs avides de pervertir d'innocents ados. D'autres encore prendront leur pied en jouant le rôles de jeunes racailles détenues par des gardiens ne demandant qu'à leur faire subir les pires sévices sexuels, ...

Les jeux de rôles ne manquent pas pour réaliser nos fantasmes et ils n'ont de limites que celles de notre imagination. 


Qu'en pensez-vous ?
Etes-vous aussi d'avis que les fantasmes occupent une place importante dans notre sexualité ?
Avez-vous de nombreux fantasmes ?
Participez-vous parfois - régulièrement ou très souvent - à des jeux de rôles sexuels ? Dans l'affirmative, quels sont vos rôles favoris ? Sinon, aimeriez-vous y participer et si oui dans quels rôles ?


En vous remerciant d'ores et déjà pour votre participation à ce débat, je vous souhaite une excellente semaine !

















12 commentaires:

  1. Bonjour

    Les fantasmes sexuels (ou non), la plupart des gens en ont. Il me semble que c'est une chose normale, non ?
    Ceux qui n'en ont pas ont un manque d'imagination. C'est assez triste pour eux.

    Les fantasmes, il y en a de toutes sortes. Il y a des fantasmes banals comme des fantasmes extraordinaires et peu communs voire totalement immoraux (les plus bandants ?). Il y a des fantasmes avouables et ceux inavouables.
    Certains fantasmes sont faits pour être expérimentés alors que d'autres doivent restés à l'état de fantasmes. Certains fantasmes suscitent de la déception après les avoirs expérimentés. D'autres ne sont jamais aussi excitants que lorsqu'ils sont toujours à l'état de fantasmes et beaucoup moins excitants dans le vécu.

    Et quand un fantasme est mort, il s'en crée toujours de nouveaux.

    Bons fantasmes à tous
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, François. Merci pour ton point de vue.
      Ceux qui n'ont pas de fantasmes doivent en effet être extrêmement rares. Je me demande d'ailleurs s'il est possible d'avoir du désir sexuel ou une activité sexuelle épanouie sans fantasme.
      Je suis d'accord avec toi pour penser que tous les fantasmes ne sont pas bons à réaliser et que la plupart des fantasmes perdent de leur saveur quand on essaie de les réaliser.
      Bonne soirée.

      Supprimer
  2. J'avais le fantasme de me faire tringler à la chaine par plusieurs mecs dans le lit que je partageais habituellement avec ma femme.
    Ma femme, je ne la supportais plus. Mon fantasme était un moyen de me venger d'elle. Je n'avais pourtant pas encore eu l'occasion de goûter au sexe masculin à cette époque, mais j'y pensais de plus en plus souvent. Je découvrais mon homosexualité.
    Un jour, le pas a été franchi et après ces quelques essais j'ai pu organiser et mettre en place mon fantasme. Cinq mecs se sont succédés dans mon trou ce jour là.
    Même si ma femme n'en a jamais rien sût, la satisfaction de faire une partouze de mecs dans le lit conjugal a été un régal pour moi.
    Aujourd'hui je suis divorcé et c'est une excellente chose.

    Bonsoir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf ! T'y es allé fort avec 5 hommes qui se sont succédés dans le lit conjugal ! Chapeau, ça devait être jouissif ! A présent, tu es bi ou purement homosexuel sans plus te frotter aux femmes ?

      Supprimer
    2. Oh ! Mon Dieu, non, surtout plus jamais de femmes !!

      Je suis seulement homo maintenant et cela me va très bien. Surtout n'avoir jamais de regrets à ce sujet. Je m'assume très bien et je suis ravi d'avoir changé de sexualité.
      Et j'emmerde ceux à qui çà plait pas.

      Bonsoir

      Supprimer
    3. Bonsoir Mike,

      C'est sûr que tu as fait le bon choix :)

      Bon week-end - Bisous.

      Supprimer
  3. Je suis d'accord avec ce que dit François N. Tous les fantasmes ne sont pas bons à être vécus.
    J'avais le fantasme de baiser au boulot (je bosse en usine Peugeot). J'ai réussi à le faire deux fois. La première avec un collègue de mon âge, la seconde avec un collègue d'une douzaine d'années plus jeune. A chaque fois cela s'est passé dans les chiottes du vestiaire, la première au moment de débaucher, la seconde avec le jeune pendant la pause.
    Superbes expériences mais que je ne recommencerais pas, il y a trop de risques de perdre son emploi.
    J'avais aussi le fantasme de baiser dans un ascenseur en panne. Je l'ai fait aussi avec un pote dans l'ascenseur d'un hôtel. L'ascenseur n'était pas en panne, c'est nous qui l'avons bloqué entre deux étages.
    Problème : l'ascenseur disposait d'une caméra et nous ne le savions pas. Le responsable sécurité de l'hôtel a fait redémarrer l'ascenseur et nous attendait à la sortie. On s'est fait virer de l'hôtel. Heureusement pour nous, ils n'ont pas appelé les flics.
    Résultat, le plan cul n'a pas été mené à son terme.

    Ces deux fantasmes en valaient quand même la peine. Ce n'est pas le cas d'un autre fantasme que j'ai voulu testé.

    En visionnant des films porno sur le net, je suis allé parfois sur des sites hors normes poussé par la curiosité. En l’occurrence des sites scatos et des sites zoos.
    Zoo, je l'ai fait une fois avec trois mecs et un clébard (berger belge). J'avais bien aimé sauf que le clébs m'a labouré le dos avec ses griffes. Je n'ai pas recommencé pour le moment.

    Le scatos, c'était par curiosité que je suis allé voir çà sur le Net. Contre toutes attentes, voir des mecs baiser à la merde m'a bien fait bander et juter. J'y suis donc revenu d'autres fois et à chaque fois j'étais excité au maximum. C'est donc devenu un fantasme. J'ai passé une annonce sur Vivastreet pour faire une expérience de ce type si possible en plan à plusieurs.
    J'ai été contacté par un gars qui me proposait un plan à trois avec son mec. Au programme baise à la pisse, à la merde et au jus (sans capote). Il fallait que je sois actif et passif comme eux et que j'embrasse et suce sans problèmes sinon je ne les intéressais pas.
    La pisse c'est pas un problème pour moi, il y a longtemps que c'est une de mes pratiques même si je fais pas çà à chaque rencontre. La baise sans capote, je pratique beaucoup moins mais je vais pas mentir, je l'ai déjà fait aussi. Et pour le reste pas de problèmes, j'embrasse, je suce et suis actif et passif.
    Le début de la baise (chez eux) a été classique, puis c'est devenu plus crade d'abord à la pisse et puis à la merde. On s'est chier dessus et on s'est tout étalé sur nos corps tout en baisant. Mais contrairement à eux, il m'a été impossible de prendre en bouche. C'est une chose que je n'avais pas prévu et qui m'a donné l'envie de gerber. Les deux mecs m'ont expliqué que c'était du fait de mon premier plan scat, çà irait mieux les prochaines fois.
    Il n'y a jamais eu de prochaines fois et il n'y en aura pas. Je me suis dégouté moi même. Sans compter que j'ai dû prendre plusieurs douche en me frottant avec du citron pour faire partir l'odeur. Et pour couronner le tout, je me suis rendu malade.
    Je n'aurais jamais dû expérimenter ce fantasme.
    Paradoxalement, je continue à regarder parfois des plans scatos en vidéo et çà me fait toujours autant bander. Mais visionner et faire sont deux choses bien différentes.
    Croyez moi !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi de plus naturel somme toute que de profiter du moment de la débauche pour débaucher un collègue dans les chiottes du vestiaire. Toutefois et blague à part, s'il faut pouvoir vivre dangereusement, il faut aussi rester lucide et ne pas mettre son emploi en danger, surtout à l'époque actuelle où ce n'est pas très facile d'en retrouver un quand on perd le sien. Je te suis donc parfaitement sur ce point.
      Pour l'aventure dans l'ascenseur, c'est nettement moins grave de se faire virer d'un hôtel. Passé le moment de honte quand on se fait prendre, ça doit rester un excellent souvenir qui doit sans doute vous faire rire maintenant.
      Les plans scato ou zoo ne m'attirent pas du tout pas plus que le fisting où tout un bras sinon plus disparaît dans un fion ou les plans sado. Il faut avoir le coeur et l'estomac bien attachés pour pratiquer de tels plans. Je comprends donc que tu n'aies pas eu envie de renouveler l'expérience. Il n'empêche que tous les fantasmes sont bons puisqu'ils nous conduisent à la jouissance. Tu as néanmoins raison d'insister sur le fait qu'ils ne sont pas tous réalisables.
      Enfin, il faut toujours se méfier des Belges, qu'ils soient bergers ou pas. C'est un Belge qui te le dis :o)

      Supprimer
  4. Très intéressants les phantasmes de Mike et Olivier O.
    Quoique les plans scatos et zoo je les lui laisse. Pas mon truc du tout. Je dois être trop délicat pour çà.

    Moi, mon principal phantasme, je l'ai eu dès mes 11 ans. C'était Philippe bien sûr. Et je l'ai concrétisé.
    Mes autres phantasmes sont très banals, pas la peine de s'y arrêter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton fantasme avec Philippe était de ceux qui pouvaient se concrétiser au moment où vous l'avez fait. Plus tôt, ça aurait pu poser de sérieux problèmes et Philippe a bien fait de patienter.

      Supprimer
    2. Oui, tu as raison, cela s'est fait au bon moment. Quand il a réalisé ses attirances pour moi, j'avais 14 ans et s'il avait voulu à ce moment là, je l'aurais laissé faire, tu penses bien. Même à 11 ans je l'aurais laissé faire d'ailleurs.
      Mais il a préféré ne rien laisser paraitre (parfois il me semblait déceler des signes) et attendre mes 18 ans pour franchir le pas. C'est normal. Comme c'était nouveau pour lui, il n'avait pas envie de détourner un mineur en plus. Détourner n'est pas vraiment le mot puisque j'aurais été d'accord et si je ne me trompe pas, la majorité sexuelle est à 15 ans.

      Supprimer
    3. En effet, à 15 ans (en France) il n'y a plus pédophilie mais l'adulte peut toujours être poursuivi pour détournement de mineur si les parents de l'ado souhaitent lui intenter un procès. Tout cela reste évidemment théorique puisqu'un mineur consentant se gardera bien de divulguer sa relation avec l'adulte.

      Supprimer