lundi 28 mars 2016

Monsieur l'Abbé en visite à la ferme


J'ai trouvé la bande dessinée que voici en version espagnole sur le blog "Como me gustan las pollas" de Luis Jhonson que je remercie.
J'en ai effectué la traduction française pour vous. J'espère que cela vous plaira.


























18 commentaires:

  1. Merci mon ami. Bientôt, je vais le publier sur mon blog. Une salutation très forte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est moi qui te remercie, Luis. Amistosos saludos !

      Supprimer
  2. Histoire merveilleuse ! Je l'aime beaucoup !

    RépondreSupprimer
  3. Belles histoires aux dessins très bien faits. Les expressions de visages sont extras.
    Je pensais que le papa allait surprendre son fils avec le moine. Cela aurait pimenté l'histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te suis totalement, Corentin. C'eût été génial si le père avait surpris son fils avec le moine et s'il en avait tiré profit. Si quelqu'un connait l'auteur de cette bande dessinée, il pourrait lui suggérer de faire un nouvel épisode sur cette base.

      Supprimer
  4. j'aime cette blasphemie!!!

    merci pour tes commentaires ici
    http://menforxersex.blogspot.it/search/label/Easter%20-%20P%C3%A2ques%20-%20Pasqua

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les hommes d'église sont des hommes comme les autres ; évoquer les relations sexuelles qu'ils peuvent avoir avec des jeunes garçons n'a rien de blasphématoire. Dans ce domaine, la fiction est certainement bien en dessous de la réalité.

      Supprimer
  5. La 20e image c'est la position que nous avions Iarlaith et moi lorsque Fabien, mon apprenti, nous a surpris. (raconté il y a quelques semaines)

    Pour les curieux, Fabien a été assez discret et silencieux les premiers jours après qu'il nous a surpris. J'ai laissé coulé dans un premier temps. Ensuite, il s'est plus déridé. Du coup, un jour, j'ai tenté des allusions au ras de la ceinture pour voir sa réaction mais s'en faire d'allusions à l'homosexualité. Je suis resté à des banalités. Au début, il est resté sur la défensive. Mais j'ai réussi à le dérider complétement. Comme il discute souvent avec Iarlaith quand ils se voient, Iarlaith s'y est mis aussi. C'est d'ailleurs plus facile avec Iarlaith parce qu'il est plus jeune que moi.
    Il commence à se confier et même, plus surprenant, à devenir curieux. Il m'a confié avoir une copine et avoir couché avec elle. Il m'a demandé, un peu hésitant tout de même, depuis quand je suis gay et comment je m'en suis rendu compte. Il sait que j'ai une fille, çà l'étonne. Je lui ai donc expliqué sans trop donner de détails graveleux.
    Je tenterai peut être un jour de lui demander si une telle expérience lui a déjà traversé l'esprit. On verra !

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, il se serait régalé le Fabien s'il était resté à vous regarder plutôt que s'en aller bien vite quand il vous a surpris.
      A mon avis, si l'idée de faire une expérience homosexuelle lui a traversé l'esprit, il finira par vous en parler, à toi ou à Iarlaith. Si tu lui poses la question, il risque de penser que tu essaies de le draguer.

      Supprimer
  6. Une très belle bande dessinée ! Excitant ce saint homme prêt à faire le bien à son prochain... Comme ces hommes sont dévoué tout de même !!
    Merci mon ami, je suis tout frétillant !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus, ce saint homme offre un pack tout en un : le péché, la bénédiction et l'absolution, sans compter qu'il vient à domicile. Que demander de plus ?

      Supprimer
    2. avec lui, je crois que je finirais par croire en Dieu !!!

      Supprimer
    3. En Dieu, je ne sais pas mais en l'homme, oui !

      Supprimer
  7. Comme toujours ici la bande dessinée est bandante et jouissante un grand merci de partager celà avec nous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage ces remerciements avec Luis Jhonson qui m'a permis de la découvrir sur son blog.

      Supprimer
  8. L'important n'est pas la soutane mais ce que cache la soutane. Je veux bien me faire dépuceler par le moine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et surtout ce que la soutane ne cache plus quand elle est retroussée.

      Supprimer